anaxagore

ANAXAGORE


(- 500 / - 428 av. J..)


 


Issu d’une famille riche et puissante, Anaxagore vient au monde  à Clazomènes (près d’Izmir en Turquie) et est probablement un des plus grands penseurs de l’Antiquité. Disciple d’Anaximène selon certains mais non contemporain, il se rendra à Athènes alors qu’il avait une quarantaine d’années. Il en fera la capitale de la science. Son enseignement  philosophique ne manqua pas de faire des vagues car ses idées étaient très dérangeantes il y a 2500 ans ! Jugez donc :  Anaxagore fut un des premiers à prétendre que les planètes et la lune étaient des corps solides semblables à la Terre. Trente ans durant il professera des thèses qui lui vaudront beaucoup d’ennuis ; il sera condamné à mort - mais ce n’est pas certain - car il prétendait que le soleil était une masse incandescente. Périclès se présenta comme son disciple et vint devant le tribunal plaider la cause de son maître. Périclès aurait obtenu son acquittement.


C’est finalement un exil volontaire qu’entreprendra Anaxagore. Il se retirera à Lampsaque où il mourut en 428 av. JC. Sur sa tombe fut gravée - par les habitants du lieu - l’épitaphe suivante : « Ici repose Anaxagore, celui de tous les  hommes qui sut pénétrer le plus profondément  les secrets du monde céleste. »


 Michel A. Sommer, né à Genève en 1943.


Diplôme et maturité de l'Ecole Supérieure de Commerce de Genève. Licencié en sciences politiques. A travaillé dans l'assurance-maladie, la distribution de la presse et a créé une école de langues en 1995 et une minuscule maison d'édition dans le secteur du jeu de société en 2007


Théoriquement retraité, mais actif

Interêts

Genève, politique, science, astronomie, musique