12/10/2008

Une constitution sans sectes

Ainsi donc les Constituants vont probablement se battre pour savoir s'il convient de garder la laïcité comme élément essentiel de la nouvelle constitution, ou si au contraire il faut assouplir cette notion.

Si j'ai bien compris, on interdit à un pasteur ou un curé de siéger dans une assemblée d'élus alors que n'importe quel(s) membre(s) de sectes aussi souterraines que dangereuses pourra/ont siéger dans une assemblée démocratiquement élue.

Pensant qu'un curé ou un pasteur ne saurait être plus "dangereux" qu'un gourou de provenance incertaine, j'en viens à me demander si l'inégibilité ne devrait pas être étendue à tous les membres des corporations susceptibles de porter ombrage à la démocratie. Des exemples ? Ben, disons les avocats, les homos, les banquiers, les parachutistes (dorés ou non).

Décidément, j'ai beau retourner la question dans tous les sens, je n'arrive pas à comprendre pourquoi on exclut les ecclésiastiques des assemblées et que les membres influents de sectes y soient admis !

Comme candidat à la Constituante - liste no 12 www.proposition.ch, je ne manquerai pas de soulever la question en cas d'élection !

 

22:27 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.