06/02/2009

Et la volonté populaire, bord.. ?

Ca y est ! Genève montre à nouveau son incapacité quasi pathologique à prendre des décisions cohérentes, acceptables et acceptées finalement par tous !

Les cafetiers ne veulent pas d'une loi qui les gêne alors même qu'elle a été "adoucie" par le parlement. Cela ne suffit pas ! Que 80 % du peuple qui a voté pour l'abolition de la fumée dans les lieux publics soient ainsi ignorés montre à quel point le système est grippé. Le peuple pense santé, les cafetiers pensent chiffre d'affaires. C'est ce qu'on appelle la démocratie participative ?

Cela dit on évitera de relever les gesticulations de l'UDC et du MCG qui espèrent secrètement profiter de ce remue-démocratie pour grapiller quelques voix. Il n'y a pas de petit profit !

O tempora, o mores !

Les commentaires sont fermés.