14/02/2009

Cher Roumain, Cher Bulgare

Depuis mon petit mot d'avant le vote décisif des Helvètes à vous permetttre de venir en Suisse, le peuple a tranché : c'est oui. Vous ne pouvez pas savoir à quel point ce résultat me réjouit quand bien même l'UDC parle de victoire en ce qui la concerne. Quant au mouvement citoyen genevois, le parti du mécontentement et des mécontents, il faudra qu'il révise ses notions de géographie puisqu'il vous a pris pour des frontaliers.

Cela dit, si et quand vous viendrez chez nous, méfiez-vous des contrats qu'on vous proposera. Même si la plupart seront honnêtes, quelques-uns seront pourris. Si vous n'êtes pas sûrs de vos droits - parce que vous en avez ! - adressez-vous aux autorités ou aux syndicats afin de ne pas vous faire "arnaquer". Ce serait navrant que vous repartiez chez vous avec le sentiment, sinon la certitude, que les Suisses veulent vous tondre la laine sur le dos.

Et si vous voulez faire plaisir à tout le monde, je vous suggère d'apprendre une de nos langues : d'abord cela facilitera vos relations avec votre environnement social et vous permettra de nouer des contact amicaux avec les gens du cru. Je suis convaincu que beaucoup de nos compatriotes sont curieux de savoir comment on vit chez vous. Vous leur donnerez - peut-être - l'envie d'aller voir eux-mêmes.

Mais en tout état de cause, je ne me fais pas trop d'illusions : ceux qui devraient sortir un peu de chez eux préféreront accuser les étrangers de "venir manger le pain des Suisses". Alors ne vous attendez pas forcément à être accueillis à bras ouverts. Quatre Suisses sur dix estiment que les étrangers sont mieux chez eux que chez nous ; ce qu'au vu de leur mentalité étroite et xénophobe, je comprends fort bien.

Voilà, Cher Roumain, Cher Bulgare, ce que j'avais envie de vous dire aujourd'hui. C'est à force de réaliser des expériences qu'on finira bien par la construire cette Europe des personnes. Je n'ai jamais été un admirateur béat des américains, mais je dois humblement reconnaître qu'ils ont une faculté assez extraordinaire à créer un esprit américain, alors que l'esprit européen peine encore à faire son chemin. Courage !

Commentaires

Bonsoir Monsieur,
Je tombe par hasard sur votre blog et j'aimerais être aussi ouverte et accueillante que vous envers l'Europe (et aussi un peu du reste des 4 continents). Malheureusement je n'ai pas fait des études aussi poussées que vous (je sais c'est de ma faute, j'avais qu'à étudier jusqu'à 25 ans au lieu de vouloir bosser pour pas devoir rester chez papa, maman, mais bon jusqu'à ces dernières années on ne me considérais pas comme une incapable), je fais de mon mieux pour "survivre" à Genève.... avec un salaire, un loyer, un coût de la vie, des impôts, des assurances maladies à la genevoise, c-à-d- une des villes les plus chères, qui a un taux de chômage trop élévé par rapport au taux de croissance qu'elle a connu jusqu'à ce jour.... Vous arrivez à vous imaginez ce qui va advenir dans quelques mois pour ceux qui n'ont pas le beurre, l'argent du beurre et la crèmerie ?? (le beurre c'est un revenu confortable et sur, l'argent du beurre c'est d'avoir son chez soi à soi, la crèmerie c'est d'être sur de trouver un nouveau patron à Genève quand on veut comme on veut car les RH et autres sont prêts à vous donner un poste, car vous demander moins que les résidents).
Mais il est possible que si j'étais à votre place, je serais moi aussi, prête à partager les miettes.
Il est facile de critiquer ceux qui ont une marge de manoeuvre inexistante pour ne pas tomber au fond du gouffre, en les culpabilisants, méprisants et en les traitants de xénophobes, racistes et étroits d'esprit.
Voilà, j'espère que mon commentaire avec la plus grande honnêteté ne vous a pas trop heurté.
Bonne soirée.

Écrit par : Loredana | 15/02/2009

loredana, il faut s'en prendre au capitalisme, cause de tous vos malheurs... en effet, hélas pour vous notre système favorise la compétitivité entre les individus ; cette compétitivité est basé sur les compétences et les qualités intrinsèques propres à chacun...si vous ne parvenez pas à concurrencer le travailleur européen, il faut peut-être revoir vos qualifications professionnelles pour vous adapter aux exigences modernes.
maintenant, si le problème se situe au niveau du choix pour un autre, motivé par un dumping salarial(comme vous semblez le sous-entendre), alors la faute en revient aux politiques qui n'ont pas fait respecter les conventions de travail quand elles existent...
MAIS, en aucun cas vous ne pouvez vous laisser envahir par des sentiments racistes et ethno-centristes qui servent le lit des partis populistes-fascistes d'extrême-droite. les travailleurs européèns ne sont pas les victimes toutes désignées de votre courroux. Eux-même viennent ici pour travailler participant à la dynamique économique locale...
tournez vous vers les partis de Droite...mais peut-être en êtes vous...!!!

Écrit par : MUR | 15/02/2009

je suis Roumaine, je vis en France .Quel beau pays!J'ai quitté la Roumanie par envie de connaittre autre chose,j'étais traductrice.J'ai un seul souhait, que les Roumains qui sont partis ailleurs n'oublient jamais qu'ils font les ambassadeurs de leur propre pays,qu'on peut s'intégrer si on le fait dignement,avec honneteté.Soyons à la hauteur de ceux qui nous ont fait confiance en nous accueillant

Écrit par : aline | 15/02/2009

Bonjour MUR,
Il n'y a pas à dire, vous êtes vraiment un MUR, Mouvement Uniquement Répétitif, pour reprendre mes propos en manipulant le sens, afin de pouvoir la ramener.

Écrit par : Loredana | 15/02/2009

Loredana,

D'autant plus, que j'ai cru comprendre que vous n'étiez pas Suisse mais Italienne. Donc, vos parents ont quitté l'Italie pour avoir un meilleur job. Qu'est-ce qui vous empêche de partir ailleurs pour que vos enfants aient un meilleur avenir ? C'est trop facile de dire, j'y suis j'y reste. Souvenez-vous quand en Suisse on en avait contre les Italiens qui venaient prendre les appartements des Suisses ainsi que les sales ritals qui venaient séduire les jolies suissesses pour avoir un permis de travail. Cela fait mal, n'est-ce-pas ? Que voulez-vous la roue tourne... Vous avez pris la place d'un Suisse peut-être, alors ne vous étonnez-pas si un autre étranger essaye de vous piquer la vôtre ! Un conseil, si vous avez des enfants, des grands coups de pieds au cul pour qu'ils fassent des études poussées. Je parle d'études pas d'apprentissage CFC, n'est-ce-pas !?

Écrit par : Loredana | 15/02/2009

J'ai demandé des explications au webmaster concernant l'utilisation abusive que vous avez fait avec mon pseudo, car là il y a un sérieux problème !!!!!

Écrit par : Loredana | 15/02/2009

Les commentaires sont fermés.