23/03/2009

Langue française, où vas-tu ?

La semaine de la langue française se termine aujourd'hui. Elle a passé inaperçue et pour cause. A part quelques irréductibles qui veulent rendre la langue pure - combat d'arrière-garde (?) - tout le monde s'en badigeonne le coquillard avec le grand pinceau de l'indifférence.


Certains journalistes ne sont d'ailleurs pas en reste quand il s'agit de bousculer le français. Par jeu ou par ignorance, je ne sais ! Il n'empêche qu'ils contribuent par leur plume au grand jeu de massacre. Comme disait Helvétius, je crois, "la répétition d'un abus finit par paraître un droit".

Je n'appartiens pas à la langue française et la langue française ne m'appartient pas. Mais comme je dois journellement cohabiter avec elle, autant que ce soit en bonne harmonie. Bien sûr sa maltraitance n'est régie par aucun code qui vous conduirait devant un juge (Je suis convaincu qu'il y en a qui en rêve...). Ainsi donc, il est loisible à chacun de commettre quelque incivilité à son égard comme un automobiliste jetant le contenu de son cendrier sur le parking.

Je n'ai pas de leçon à donner en matière de langues. Je regrette néanmoins que le mauvais exemple vienne souvent de la presse écrite ou parlée. Les "attaques" ne sont pas frontales, mais souterraines : une petite infidélité par-ci par-là et le tour est joué. Personne ne s'en émeut et tout le monde finit par imiter !

Permettez que je cite quelques erreurs lues ou entendues :

"Je ne comprends pas qu'est-ce qu'il a dit..."

"Le SMI a gagné 5 points et le taux d'intérêt a été relevé de 0,25 point...

"L'accusé a été reconnu coupable et il est maintenant dans le "géoles"... (sic pour la prononciation !)

"Chaque trois mois..."

Quant au CEO, j'aimerais bien savoir ce que cela signifie...en français

Les Italiens disent "sbagliando, s'impara", en se trompant, en apprend ! Vraiment ?

Commentaires

la langue francaise est souvent remplacée par du "charabia" voir du "bla bla" dans nos médias et lucarnes télévisuelles!

merci pour les grecs qui inventérent ces mots!
reste que la "perte de sens" n'est pas une preuve de "bon sens commun" mais plus souvent de "vulgarité"(péjorative)ou d'ignorance(facultative)car la démagogie est aussi "tres mode"

.La francophonie compte 7O pays et gouvernements mais il semble que "le francait correct" soit plus à l'honneur au zaire,au canada,voir à Genéve(chacun y mettant son accent)que dans la gapitale du général de gaulle qui lui savait "ce que parler veut dire"
le président bigame françois mitterand -gardant la coutume de l'ancienne monarchie-qui en tant que "chanoine du latran" pouvait se faire "sépulturer" à notre dame de Paris,nonobstant sa casquette de "défenseur de la république laïque" était aussi un fin praticien du francais!

!mais la france est le pays du paradoxe,et aussi des fraudeurs qui confondent leurs interêts du moment,leur égoisme,avec "la gloire du héro"!

partout il y a perte de sens(giratoire aurait dit coluche)!

ou est la droite,la gauche,le centre,et l'e'sprit civique?avant de "discuter" disait déja pascal il faut s'entendre sur le sens des mots,ce n'est pas souvent le cas!

Il est vrais que ceux qui vendaient 4OF francais un oeuf de poule à l'ouvrier payé 5F de l'heure,ou que le milicien gagnant de 35OO a 45OO f mensuel,plus pillage possible,(salaire d'un employé I2OOF),ou l'ancien résistant vraiment héroique qui aprés la libération volait jusqu'au berceau des bébés aux suspects de collaboration,sans jugements ni preuves,avaient plus le sens du profit que celui de la morale élémentaire!
Ils ont transmis cela à l'avenir jusqu'à ce que le systéme banquaire mùondial actuel s'écroule,sans pour autant que cela "moralise" corrompus et corrupteurs!

il est facile et démagogique de mettre en accusation les "paradis fiscaux" en exonérant états et chefs d'états premiers responsables de l'exemple à donner!

La langue française est précise,c'est génant quand on va à contresens du mot pour justifier le contraire de ce qu'il exprime!
Alors "bon appétit,o! ministres intégres",étant entendu que chaque citoyen exerce son propre ministére en son lieu de vie!

il est evident que la langue "franche" et "française" est "libre"(pas licencieuse!) elle est "gratuite",sans profits immediats et de ce fait ne saurait convenir à l'actuelle république 5E du nom,pour qui "l'unique profit rapide est l'unique loi"!

il faut avoir le courage alors de changer le millésime de la république et de crier "si le roi savait ça" quand c'est lui même qui donne les ordres à tous!
aprés tout on peut aimer se botter le derrierre soi même avec un peu de souplesse!

le roi n'est pas si bête,apres tout il est légitime meme s'il est souvent incorrect!dommage pour la langue!ce qui est "licite" nj'est pas forcément trés "juste" pour la masse des "manants"!
ceux qui "abusérent de la situation" il y a 6O ans,
ont transmis aux generations futures leurs "savoir faire" basée sut le profit sans ethique et le pouvoir sans devoir.la langue en subit les effets!

Écrit par : gpradet | 24/03/2009

Les commentaires sont fermés.