16/05/2009

La torture, est-ce seulement les autres ?

Il semble que l'on aime bien croire que les tortionnaires sont des gens forcément mauvais et qu'il appartiennent à une catégorie de personnes avec laquelle nous n'avons rien à voir. Voire !

La lecture d'un récent article publié dans "Le Temps" montre à quel point la torture peut être élaborée par des gens instruits, sérieux, bons citoyens et tout et tout : avocats, médecins, politiciens et autres.

On frémit quand on imagine où la perversité humaine peut conduire. La torture américaine à Guantanamo a été savamment codifiée. Les procédures étaient clairement établies. Un travail d'une très grande minutie où le hasard n'avait pas sa place.

Alors, se dit l'homme de la rue, c'est scandaleux, c'est indigne de notre espèce. Et il a raison. A regarder tout cela à tête reposée, on se dit que c'est un mauvais rêve et qu'on a dû se tromper. Et pourtant.

Mais parfois le pire, c'est de s'interroger : à leur place, comment aurions-nous réagi, qu'aurions-nous fait ? Je n'ai pas la réponse mais rien que le fait de poser la question me fait froid dans le dos.

L'apôtre Pierre a juré que jamais il ne renierait le Christ. Tout le monde connaît la suite de l'histoire...

 

Commentaires

"à leur place, comment aurions-nous réagi, qu'aurions-nous fait ?"

Simple, s'arranger en premier lieu pour n'être jamais à cette place. Refuser l'armée, refuser toute position qui implique un tel pouvoir. Autrement, refuser tout ordre illégal. Un interrogateur du FBI a refusé la torture et l'a dénoncée quand elle a été pratiquée par ces collègues de la CIA.

La torture: de la Gestapo aux Français en Algérie (Le Pen et les autres) jusqu'à la CIA : en dehors de tout contrôle.

Écrit par : Johann | 16/05/2009

Les commentaires sont fermés.