07/06/2009

Minarets : le respect, ça change la vie !

Ainsi donc, on va nous demander notre avis sur ce qui devrait ressortir uniquement à l'islam : doit-on interdire les minarets en Suisse ? Et moi de me demander : en quoi cela me concerne-t-il ? Je ne suis pas musulman ! J'ai beau retourner la question dans tous les sens, je n'arrive pas à comprendre qu'on puisse avoir peur d'un minaret et qu'on veuille les interdire. Interdire les minarets c'est comme si l'interdisait les clochers à cause de la Fraternité St-Pie X. Absurde.

Quand à l'argument de la réciprocité - pas de minarets chez nous parce que pas d'églises "là-bas" - il est tout simplement délirant.

Alors, citoyens et citoyennes, ne vous laissez pas influencer par les tenants de la peur, du racisme et du nationalisme et balayez cette initiative raciste (elle englobe toute une religion sans distinction) parée des plumes de la démocratie d'un bulletin de vote avec un grand "non".

Nos enfants et nos petits-enfants nous en seront reconnaissants.

Le respect,ça change la vie : j'aime bien ce slogan que l'on peut voir un peu partout.

L'intolérance, ça ne change pas la vie, ça la pourrit.

Commentaires

Même dans votre backyard ? Avec des haut-parleurs gros comme des camions, cinq fois par jour dès 4 heures du matin jusqu'à minuit ? Plus jamis de sommeil normal tant que vous restez dans ce quartier ?
Ah, il n'est pas prévu de les laisser hurler leurs appels ? Alors à quoi servent les minarets ?
On les laisse construire leurs minarets et ils obtiendront le droit de beugler quand les homos obtiendront celui d'adopter des enfants après avoir obtenu le PACS...
Je parie que vous écrivez de jolis billets pour faire le beau devant vos copines. Et que vous déménagerez dès qu'il y aura un minaret dans votre quartier. L'égoïsme, le narcissisme et l'esprit NIMBY des jeunes trentenaires est absolument sans aucune limite...

Écrit par : Géo | 07/06/2009

C'est bien ce que je disais :
Le respect, ça change la vie
L'intolérance, ça pourrit la vie

Ah, je ne suis pas trentenaire, mais deux fois...

Écrit par : Michel Sommer | 07/06/2009

La spécificité de l'Islam en Suisse, dans sa dangerosité, et des moyens de la diminuer n'est pas propre à l'intiative anti-minarets.

Hugues Hitpold, conseiller national radical, a déposé un postulat pour que les imams, et seuls les imams, soient soumis à l'obtention d'un brevet d'ecclésiastique pour exercer en Suisse. Pas les curés, pas les pasteurs, pas les rabbins, pas les bonzes, pas les prêtres Sikh. Seuls les imams.

Cela veut tout dire et montre que la classe politique dans son ensemble est consciente du danger que fait courir le radicalisme musulman à la Suisse.

Écrit par : j.nizard | 07/06/2009

Les commentaires sont fermés.