17/08/2009

La grande roue à Sturm : boudée ?

Par deux fois, je me suis rendu à la place Sturm ; la première pour monter dans une cabine de la grande roue. Très beau spectacle que depuis là-haut. Une vue magnifique sur toute la ville de Genève. La deuxième pour y emmener mes petits enfants qui n'habitent pas cette ville. Ils en sont redescendus enchantés de la roue.

Cela dit, j'ai eu la désagréable impression que les Genevois boudaient un peu leur plaisir. Ils ne se pressent pas au portillon. D'accord, c'est peut-être le prix qui les retient ; mais pour savoir combien ça coûte, au moins faut-il y aller voir !

En plus de voir la rade avec un jet d'eau qui m'a paru, pour une fois, bien petit, la place Sturm m'a rappelé les baraquements, qu'on disait provisoires, et qui abritaient vers les années 1954 environ, quelques classes du collèges Calvin.

Merci donc à Georges Jost, le promoteur de cette idée pour le moins originale et plaisante ! Ca me fournit un prétexte pour rappeler que lui et moi, nous avons habité la même rue dans notre jeunesse et que ça doit bien faire plus de quarante ans que nous ne nous sommes plus revus !P8160363.JPG

17:52 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

Commentaires

CETTE ROUE EST BOYCOTTÉE CAR LES CITOENS GENEVOIS NE VEULENT PAS ENRICHIR M.JOST FONDATEUR DU MCG...

BIEN A VOUS

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

OUPS...CITOYENS

Écrit par : M.U.R | 17/08/2009

Bonsoir,

Je suppose que comme moi, des centaines de genevois sont allés voir de près cette grande roue, lors de la fête de la musique. Et que comme moi, ils ont trouvés les prix dignes pour un émir, mais pas pour nous simples genevois !

Écrit par : Loredana | 17/08/2009

"Des prix dignes pour un émir", je ne sais pas n'étant pas émir. Mais Fr 4,50 l'eau minérale au parc des Bastions, ce n'est pas mal non plus. Je ne suis pas là pour défendre M. Jost, je dis simplement que l'idée est originale. Entreprendre, c'est prendre des risques. Quant à s'enrichir, c'est encore une autre histoire...

Ah, j'oubliais le prix d'une place de cinéma à Genève. Ce n'est quand même pas Georges Jost qui est responsable !

Écrit par : Michel Sommer | 17/08/2009

Les commentaires sont fermés.