15/09/2009

La nuit de la mousse

Outre les parlementaires qui se déplaceront à l'hôtel Bellevue dès ce soir, la TSR - notre TSR qui nous abreuve de séries américaines - a décidé de se faire mousser avec un direct intitulé "la nuit des longs couteaux". Outre le titre qui rappelle fâcheusement les "beaux" jours de l'histoie nazie, la télévision suisse romande va essayer de nous faire croire que la succesion de Pascal Couchepin est un événement exceptionnel. Que de temps perdu à bavarder sur la forme alors que ce pays a un urgent besoin d'une nouvelle gouvernance. La Suisse "prend des baffes" à tour de bras sans que l'on se préoccupe le moins du monde de son avenir. Finalement peu m'importe le nom de l'élu de demain puisque les élites politiques de ce pays vont continuer le petit train-train. Mais pour en arriver là, il aura fallu être "auditionné" par les partis, les groupes parlementaires et autres pour obtenir son certificat de bonne conduite. Et quand les auront élu la perle, le phénix, il sera intéressant de savoir combien de temps il faudra pour se rendre compte que la perle était en plastique et que les parlementaires brûleront les ailes du phénix avant qu'il ne renaisse des ses cendres.

Combien de temps nous faudra-t-il encore dans ce pays pour nous rendre compte que la voie solitaire n'a aucun avenir, que l'ouverture aux autres est une nécessité. Sur nos monts quand le soleil se couchera, je crains qu'il n'y ait pas grand monde pour nous prêter une couverture. Nous prendrons bien froid  sans l'aide des autres.

Alors pour demain, une petite citation :

"La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération."

James Freeman Clarke (1810 - 1888)

Les commentaires sont fermés.