19/09/2009

A vous de définir

Bonjour, c'est Jonas ! Je reviens d'un déplacement dans la constellation d'Orion. Si je suis bien renseigné, vous devriez commencer à bien l'apercevoir, à des heures acceptables, à mi-janvier 2010. Patience, donc. Vous ne devriez pas la rater : Elle forme un magnifique trapèze avec - en son milieu - un baudrier : il s'agit de trois étoiles pratiquement alignées. Au-dessous de celui-là, se distingue la grande nébuleuse. Les personnes âgées auront plus de peine à la distinguer que les enfants car l'acuité visuelle baissant avec le temps, les objets de relative faible intensité échappent plus facilement à la vue des personnes du 3ème âge.

Bien. Après mes brèves explications, je vous ressers une question, comme d'habitude depuis plus de 36 semaines :

Qu’est-ce qu’un “quasar” ?

 

a) Un satellite artificiel.
b) Un astre d’apparence stellaire de très grande luminosité.
c) Une mesure de luminosité.

 

Réponse à la question de la semaine dernière : la réponse c) était la bonne ; un trou noir est une région de l'Univers en effondrement gravitationnel irréversible. Cela signifie qu'un trou noir est tellement massif que même la lumière ne peut en sortir. Et comme on ne peut pas les voir directement, et bien on les a appelés "trous noirs".

Ce sont par ailleurs des objets qui donnent lieu encore à de nombreuses interrogations, et pas seulement par les enfants. Souvenez-vous, quand le CERN a essayé de mettre en route son LHC ; certaines personnes ont hurlé au malheur prétendant que l'accélérateur allait créer des trous noirs aux conséquenbces très imprévisibles. Jusqu'à présent nous n'avons rien vu à Genève ; mais il faut dire aussi que le LHC est enfin réparé et que son redémarrage devrait avoir lieu vers le mois de novembre.

 

Au plaisir de vous retrouver la semaine prochaine. Jonas

 

Les commentaires sont fermés.