19/10/2009

Cauchemar...

La nuit dernière, j'ai fait un horrible cauchemar. Certes un cauchemar horrible est sans doute un poil pléonastique, je vous l'accorde. Mais la situation étant ce qu'elle était, je n'ai pu faire autrement que d'accoler cauchemar avec horrible !

J'en viens à l'essentiel. Dans un communiqué laconique, la Commission européenne informe de sa décision d'interdire, dès le 1er janvier prochain, aux citoyens européens non résidents en Suisse, le droit d'y exercer une activité lucrative.

Les xénophobes sont ravis : ils aiment les étrangers quand ils restent chez eux. Certains habitants de communes limitrophes de la France sont ravis : le trafic pendulaire va disparaître. Certain parti politique sera ravi : cela va résorber le chômage, complètement ; enfin on le pense. Et comme on vient d'interdire la construction des minarets, tout va bien, la Suisse maîtrise la situation. Enfin presque.

J'avance dans mon cauchemar ; Vers le 10 janvier, plusieurs décès dans les EMS sont annoncés : manque de soins, personnel très nettement insuffisant. Le 21 janvier, 137 entreprises ont déjà été mises en faillite : pas assez de personnel. Les chômeurs, spécialement à Genève - tous compétents bien sûr - ne « cadrent » pas avec ce que cherchent les entreprises. Même l’administration est touchée : des guichets ont été fermés et les files d’administrés s’allongent. La colère gronde.

On rapporte - c’est la seule lueur dans mon cauchemar - que de nombreuses entreprises étrangères ont décidé de quitter Genève. Des appartements se libèrent en masse.

Les Roms sont partis ; pas de chance, ils ont été remplacés par des Genevois et on ne peut pas « les nettoyer au Kärcher ».

Le Conseil d’Etat vient d’annoncer que vu la situation, la construction du CEVA était inutile. On abandonne…Conséquence : deux gros entrepreneurs vont déposer leur bilan.

Je suis en train de lire dans le journal que…lorsque le coq de mon voisin me tire d’un sommeil dévastateur.

J’allume la radio qui m’informe immédiatement que les sondages sont très serrés et que les minarets sont en danger. De même pour le CEVA. M. Stauffer a été élu au Conseil d’Etat - les mendiants sont inquiets, les frontaliers aussi. C’en est trop. Je retourne me coucher. Après tout, mon cauchemar n’était pas si terrible.

 

Les commentaires sont fermés.