25/10/2009

Effet de mode ?

Je sais que mon propos ne va pas intéresser beaucoup de monde mais pour avoir enseigné le français aux non-francophones, il y a un certain nombre de points qui me semblent importants ; depuis quelques temps, je lis, j'entends à la télevision et à la radio les journalistes utiliser à tout propos le "substantif" fondamental, la plupart du temps au pluriel "les fondamentaux". J'ai cherché partout et aucun dictionnaire n'a été en mesure de me donner une réponse.

Dès lors je suppose qu'il s'agit d'une "fantaisie" qui ne repose sur rien et qui consisite à faire croire au citoyen lambda - comme on dit aujourd'hui - qu'on est plus intelligent que lui dès le moment qu'on emploie des mots inhabituels...et incorrects !

Le pire, c'est que les personnes qui utilisent simplement les mots "base"  ou "fondement" à la place de "fondamental" vont sans doute être considérés comme des attardés qui ne suivent pas la mode. Tant pis pour la mode !

Commentaires

Bonjour, oui vous avez raison et pour information :

Fondamental - adjectif
Féminin : ale Pluriel : aux
Sens Essentiel, déterminant. Ex La vérité fondamentale.

Fondamental : 12 synonymes.
Synonymes basique : capital, cardinal, central, essentiel, foncier, important, initial, premier, primordial, principal, spéculatif.

Écrit par : Alain Nicolet | 25/10/2009

Certes, mais il n'est pas interdit de substantiver un adjectif. Ici, il semble qu'on l'ait fait sur le modèle des "universaux".

Écrit par : rm | 25/10/2009

Ne pas confondre les "fondamentaux" avec les "fonds de menthes à l'eau".
C'est basique.

:o)

Écrit par : Blondesen | 25/10/2009

A rm

Oui, bien sûr, mais universaux est un substantif pluriel qui ne vient évidemment pas de "universal"...Ce mot vient d'un substantif latin pluriel, de genre neutre.

A blondesen
Merci de jouer ainsi avec les mots ! Le rire est le propre de l'homme disait Rabelais. Alors ne nous privons pas !

Écrit par : anaxagore | 25/10/2009

Je ne pense pas, honnêtement, que les mots aient besoin de venir directement du latin pour être légitimes. On a toujours fait changer de genre les mots, et je pense que c'est une liberté qu'on doit avoir. Evidemment, quand quelqu'un crée ainsi un nouveau mot, on peut respecter sa liberté, et puis ensuite trouver agaçants ceux qui l'imitent en prétendant posséder son esprit libre, alors qu'ils ne font somme toute que suivre un nouveau maître. Mais les choses se font toujours ainsi. Les groupes qui s'imposent aux autres sont ceux qui suivent les nouveautés intéressantes créées par des individus souvent oubliés. Et la société est mouvante. Depuis l'époque où on parlait le latin en France, tant de couches qui sont apparues, ont remplacé les précédentes, puis ont disparu à leur tour! L'Evolution ne se fait pas à mon avis d'un bloc, mais par couches, et ce qui crée ces couches, ce sont des points isolés et invisibles. Personnellement, je trouve que ce n'est pas mal trouvé, comme substantif, les "fondamentaux".

Écrit par : rm | 26/10/2009

A rm
Je vous remercie de votre commentaire dont je partage assez largement le propos.
Je n'appartiens pas au groupe des "suiveurs d'académiciens" qui n'ont de cesse de critiquer tout ce qui dépasse la ligne rouge...
Il m'est touours agréable de constater que notre langue - comme les autres - vit et se développe, parfois se fourvoie et parfois éclate d'une santé qui fait plaisir à voir, à lire et à entendre !
Pour en revenir à "fondamentaux", il me gêne non pas parce qu'il est récent, mais parce qu'il n'apporte strictement rien de quant au sens. Les bases, les fondements sont tout aussi précis. Vous pourriez, bien sûr, me dire qu'aucun substantif n'est complètement synonyme d'un autre et qu'ainsi les "fondamentaux" ont leur place dans notre langue. Peut-être. Je persiste quand même à penser qu'il s'agit d'un effet de mode...
Bien cordialement.

Écrit par : anaxagore | 26/10/2009

Les commentaires sont fermés.