Boire la coupe jusqu'à la lie

Imprimer

Lundi la bataille entre Alinghi et Oracle va commencer. Deux régates gagnantes suffiront à désigner le vainqueur. Cela après deux ans de procédures, d'injures, d'invectives, de tribunaux, d'avocats, de juges.

La coupe de l'America n'est donc plus une compétition sportive ; non, juste un délire de milliardaires prêts à tout pour ramener le trophée à la maison. Prêts à tout ? je ne saurais le dire, mais en tout cas à construire des monstres pour impressionner le spectateur. Avec bien entendu un enjeu national - voir nationaliste ! L'équipage américain - que je ne connais pas - est probablement aussi hétéroclite que le "suisse" qui comporte, si j'ai bien compris, trois équipiers hélvètes sur les 11 à 13 nécessaires à la manoeuvre !

Une victoire - même à 100 millions ! - a-t-elle encore un sens lorsque la haine est à la barre ?

 

Lien permanent Catégories : Sports 0 commentaire

Les commentaires sont fermés.