30/03/2010

Yaka, Monsieur Barraud...

"Et à cet égard, il ne faut pas trop compter sur l’Union européenne, qui a choisi son camp. En somme, heureusement que nous n’en faisons pas partie! Seule et désormais libre de ses mouvements, la Suisse doit maintenant passer la vitesse supérieure, et cesser d’assumer le rôle de coupable que l’UE et la Libye lui ont assigné. Le Conseil fédéral doit relever la tête, s’il en a une, et ne pas hésiter à se faire menaçant, puisque c’est le seul langage qu’entendent nos ennemis. Il peut très bien réactiver sa liste noire, et s’en prendre aux intérêts libyens en Suisse. Par exemple, en fermant la raffinerie Tamoil, et en demandant aux Suisses du boycotter cette société, ­ s’ils ne le font déjà."

Ce paragraphe repris d'un article de M. Philippe Barraud publié de son blog sur lequel - par ailleurs - il ne semble pas possible de déposer des commentaires, illustre à merveille cette Suisse fière d'être en dehors de l'Europe, cette Suisse bien capable de se débrouiller toute seule, cette Suisse qui doit "passer la vitesse supérieure", bref cette Suisse qui doit devenir, comme le clan kadhafi , un état voyou, en oubliant que l'Etat de droit s'accomode mal des "conseils" de M. Barraud.

M. Barraud veut faire fermer la raffinerie Tamoil et boycotter cette société. Il se trouve que j'y fait le plein régulièrement et qu'il y a certainement quelques Suisses qui y travaillent et qui n'envisagent probablement pas de démissioner. Il y a également toutes les sociétés suisses actives en Libye qui n'ont certainement pas l'intention de s'en aller, l'argent n'ayant pas d'odeur ! Bref la politique à géométrie variable.

Quant à dire "En somme (l'Europe) heureusement que nous n'en faisons pas partie" relève, je l'espère, du mouvement d'humeur. Et pourquoi pas envoyer une escadrille de Pilatus bombarder Tripoli ?

M. Barraud oublie que la Suisse est un pays qui défend également ses intérêts quand il le juge utile et nécessaire. Il fut un temps pas si lointain ou la Suisse commerçait avec l'Afrique du Sud de l'apartheid sans états d'âme particuliers. Elle commerce également - comme beaucoup d'autres - avec la Chine qui n'est pas un modèle de démocratie.

Et franchement M. Barraud, pourquoi voudriez-vous que l'Europe nous vienne en aide alors que nous cessons de répéter que nous ne voulons pas en faire partie. Pour vous c'est "yaka". A Bruxelles c'est probablement, en parlant de la Suisse, "yzonka" se debrouiller...

Commentaires

Bonjour à toutes et à tous,

Bonjour Anaxagore,

donc, si je prends vos propos à contre pied, si nous faisions partie de l'Europe Max serait libre comme un papillon ???

Donc, je poursuis le raisonnement, pour que l'Europe fasse preuve de moralité, de soutien, il faut donc faire partie de ce club très fermé. Sorte de Club Rotary où seul les membres peuvent attendre que lorsqu'un pays menace un autre d'actes de terrorisme, détient illégalement des innocents...

C'est bien ça que vous sous entendez ?

Dans ce cas, Monsieur Barraud a donc bien raison...

Lorsque l'Europe ne s'en était mêlée, Max vivait en vase clos dans notre Ambassade... aujourd'hui, grâce à l'Europe et à son intervention admirable, attendue, et sans commune mesure : un de nos compatriote vit dans une cellule sans fenêtre...

Avez vous déjà été enfermé ? Savez vous quelle est la sensation que l'on ressent dans une cellule ?

Cela m'étonnerait...

Bien à vous,

Stéphane

Écrit par : Stéphane | 30/03/2010

Stéphane,

Je ne sais pas où vous avez lu dans les propos d'Anaxagore que le fait d'appartenir à l'UE nous aurait garanti son soutien inconditionnel.

Je ne sais pas non plus où vous avez lu que c'est l'UE qui aurait demandé à la Suisse d'inciter M. Göldi à se rendre.

Ce que je sais, en revanche, c'est que la Suisse, en raison notamment des échanges commerciaux qui contribuent largement à notre niveau de vie, ne peut pas claquer la porte, se recroqueviller dans son coin, rager, criser et bouder en criant "y sont tous méchants, je vais tout casser" comme un gamin immature.

Écrit par : Yves | 30/03/2010

Les commentaires sont fermés.