20/04/2010

Génial !

Le directeur des CFF souhaite que les tarifs augmentent encore, les fins de mois des trains en Suisse étant trop difficiles. Mais rien qu'à prendre connaissance des prix des billets, vous êtes cloués sur place et vous renoncez à monter dans le wagon qui devrait vous amener dans votre lieu favori avec la conscience tranquille de l'écolo non pollueur.

Vertigineux les prix ! Pour des grands parents qui veulent emmener leurs petits enfants à Bâle visiter le zoo, en comptant tout ce qu'il faut pour passer une journée agréable, mais sans excès, il faut bien compter cinq cents francs...(En deuxième classe bien entendu). Difficile, dès lors, d'empêcher les gens d'utiliser leur véhicule privé, même si, en fin de compte, le voyage en voiture coûte aussi, voire plus cher que le train. Sur le moment, il est indéniable que les gens dépenseront moins !

C'est là qu'intervient tout le génie du directeur des CFF. Pour compenser la différence entre les tarifs démentiels des trains suisses et les autres modes de transport, il suffit d'augmenter les prix de ces derniers pour réduire la différence. Génial non ?

Je me demande ce qu'en pensent tous les travailleurs qui doivent habiter de plus en plus loin de leur lieu de travail par suite de manque de logements à proximité raisonnable de leur lieu de travail.

On peut avoir la fibre écolo mais franchement les CFF ne font pas grand chose pour la développer davantage.

 

 

Les commentaires sont fermés.