19/07/2010

Cinq plus deux ?

Je vous le dis franchement : je ne vois pas pourquoi la Suisse ne pourrait pas être gouvernée par cinq conseillères fédérales et deux conseillers fédéraux. Sauf peut-être à mettre en péril la virilité d'un collège ! Mais pourquoi redoute-t-on, dans certains milieux, la venue de femmes au Conseil fédéral ? Qu'auraient-elles de moins que les hommes ? Pire, qu'auraient-elles que les hommes n'ont pas ?

En fait, il ne s'agit, à mon très humble avis, ni d'une question de compétence ni d'une ténébreuse affaire de représentation ou pire encore : de "concordance" (x femmes parlementaires donnent droit à x conseillères fédérales). Non, simplement les hommes n'arrivent pas à imaginer qu'un pays puisse fonctionner avec une majorité de femmes à sa tête. Et comme en plus ils n'osent pas le dire, ils trouvent toutes sortes d'arguments plus fallacieux les uns que les autres pour prétendre qu'avec des hommes, ça va quand même mieux. C'est sans doute aucun le premier aspect de leur incompétence et, bien entendu, de leur machisme légendaire !

 

Commentaires

C'est à se demander en effet où est le problème. Un tel étonnement constitue en soi un étonnemen. Quand il y avait sept hommes, personne ne s'en offusquait. Les arguments plus fallacieux les uns que les autres ne font que cacher que leur incompétence crasse et leur machisme primaire, en effet.
Peut-être faudrait-il ne plus poser la question afin d'éviter ce genre de bêtise s'exprimer ci et là.

Écrit par : Roxane | 19/07/2010

Les commentaires sont fermés.