20/08/2010

Peine de mort ?

Un groupe de citoyens propose de rétablir la peine de mort pour certains crimes sexuels et pédophiles. A quoi servirait une telle mesure sinon à éloigner la Suisse encore un peu plus de l'Europe ? Bon restons sérieux quelques secondes même si la dérision permet parfois d'encaisser les coups à l'estomac avec plus de sérénité.

Comment imaginer dans un pays comme le nôtre que des citoyens dotés d'un cerveau aux capacités intactes puissent proposer le rétablissement de la peine de mort.

Certes un crime est un crime, mais le code pénal prévoit des peines pour punir les auteurs. Depuis 1942, sauf erreur, plus aucune exécution n'a eu lieu dans notre pays et l'on ne peut que s'en réjouir. Le châtiment suprême a été effacé du Code pénal. Ce fut une victoire de la justice sur la barbarie.

Une fois encore certains confondent la justice avec la vengeance. C'est un peu court comme argument pour exiger le rétablissement de la peine dite capitale.

Je n'ai pas beaucoup aimé François Mitterrand ; je lui suis néanmoins infiniment reconnaissant, ainsi qu'à son ministre Robert Badinter, d'avoir réussi à faire voter l'abolition. Une grande victoire de la justice. Une grande victoire des hommes.

Tous les nostalgiques de la peine de mort devraient lire ou relire les réflexions sur la guillotine d'Albert Camus.

Commentaires

Je suis contre la peine de mort. Mais je suis démocrate: les citoyens ont le droit de lancer cette initiative, et s'ils récoltent les signatures requises cette initiative doit être soumise en votation populaire.

Voir aussi:
http://horsparti.blogspot.com/2010/08/doit-on-pouvoir-lancer-une-initiative.html

Écrit par : horsparti | 21/08/2010

La peine de mort semble cruelle, et elle l'est. Mais que dire des assassins ? Et que dire des guerres ? Trouvez vous raisonnable d'envoyer à la mort la fleur de votre jeunesse et qui en plus est innocente ? Bizarre de reconnaitre le droit de vie et de mort de la société à l'égard de ces jeunes et pas à l'égard d'un grand criminel!!
Le seul problème valable est celui de l'erreur judiciaire. Mais justement la technique moderne permet d'exclure le doute. Et c'est à ces cas qu'il faudrait réserver la peine capitale. Pensez à un Dutrou par exemple ou à sa femme qui laissa mourir de faim et de soif deux petites filles emmurées dans sa cave...Ces gens n'ont plus rien à faire parmi nous. Et les garder enfermés vous coûtera en fait quelques 200 000 CHF par an et par personne, y avez vous pensé ?(Prison plus personnel plus entretien etc...) Je suis donc pour une peine de mort rarement appliquée mais existant en haut de l'échelle des peines. Ne sommes nous pas tous mortels? Nous ne faisons qu'avancer l'horloge de monstres irrécupérables.

Écrit par : larsen | 23/08/2010

"Et que dire des guerres ? Trouvez vous raisonnable d'envoyer à la mort la fleur de votre jeunesse et qui en plus est innocente ? Bizarre de reconnaitre le droit de vie et de mort de la société à l'égard de ces jeunes et pas à l'égard d'un grand criminel!!"

Non, je pense - comme vous semble-t-il - que c'est complètement déraisonnable.

"Nous ne faisons qu'avancer l'horloge de monstres irrécupérables."
Irrécupérables parce que la société l'a décidé ainsi ? Irrécupérables parce que des "experts" l'ont décrété du haut de leur "savoir" ? Et enfin, à partir de quel moment un assassin doit-il être considéré comme irrécupérable ?

Non, la peine de mort n'est qu'une justification de la loi du talion : oeil pour oeil, dent pour dent.

Quant aux coût des prisonniers, l'argument me paraît tout simplement irrecevable : on ne tue pas pour faire des économies, on tue, avec la caution de l'Etat, pour débarrasser la société de personnes qu'on a classées dans la catégorie des irrécupérables.

Et la rédemption ?

Écrit par : anaxagore | 23/08/2010

Que les initiants de cette abberation assument leur désir de vengeance tous seuls... C'est trop facile de jouer sur l'émotion et prendre tout un pays en otage pour des idées débiles!
Personnellement, j'estime qu'un crime n'en rachète pas un autre et que ce n'est pas en tuant... même un criminel qu'on se sent mieux... Si on touchait à mon enfant, j'admets que je serais capable de tuer... mais je n'attendrais en tout cas pas qu'une loi l'assume à ma place, et j'assumerais aussi d'aller en prison le cas échéant, ce que ne feront jamais ceux qui ont lancé cette triste initiative...
Qu'on ne me demande pas d'être complice, par ma signature, de ces gens que j'estime être aussi criminels et barbares que ceux qu'ils veulent combattre...
La Suisse a signé la convention des droits de l'homme, qu'elle assume aussi ce fait-là en refusant cette initiatve moyenageuse!!!

Écrit par : Marie | 23/08/2010

Depuis des années, la Suisse s'enfonce de plus en plus dans l'extrèmisme. Et cela sans donner aucune autre chance de voir les choses autrement. Comment, dès, lors s'étonner que le sujet de la la peine de mort ne soit pas, maintenant, évoqué ?

A voir: http://action-blanche.ch

Écrit par : Marchand | 24/08/2010

Les commentaires sont fermés.