27/09/2010

La cassure

Ainsi donc la nouvelle loi sur l'assurance-chômage devrait entrer en vigueur en 1er janvier. Par décision du peuple suisse. En réalité par décision du peuple suisse alémanique. La présidente de la Confédération peut se réjouir du succès ; elle peut bien affirmer qu'on tiendra compte du refus des Welsches, tout ceci n'est que langue de bois. Quant aux parlementaires romands qui affirment qu'il s'agit du jeu démocratique et qu'il n'y a pas lieu de se plaindre de quoi que ce soit, ils peinent à comprendre qu'il n'est jamais bon de se moquer des minorités. Il est indécent de prétendre qu'il n'y a pas de fracture en les deux Suisses : la Latine d'un côté, minoritaire qui n'a rien compris au problème et l'Alémanique, majoritaire, qui a fait preuve d'une grande maturité politique.

Il n'empêche. Alémaniques et Romands ne sont pas sur la même longueur d'onde. Oser affirmer que la majorité a raison par le simple fait qu'elle a la majorité n'est pas vraiment honnête. Il s'agit juste d'une valeur arithmétique.

Penser enfin que l'on peut se moquer des minorités peut se révéler dangereux. Lorsque l'on provoque une minorité, elle est bien capable à un moment ou un autre de se rebeller et de commettre des excès. C'est regrettable mais c'est assez logique.

Pour terminer j'ai la secrète pensée que les Alémaniques prennent les Romands pour des fainéants et qu'en fin de compte il n'y a aucune raison de les arroser de prestations de chômage indues...

13:48 Publié dans Suisse | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.