08/01/2011

Aux armes citoyens...

Le peuple suisse - souverain - va une fois encore se déplacer aux urnes (enfin un sur deux probablement) pour dire cette fois si les armes - et par conséquent les gens - sont plus en sécurité dans les arsenaux que dans le galetas du citoyen-soldat.

Tous les opposants à l'initiative juge le texte inopportun et souhaitent évidemment son rejet. Personnellement j'accepterai cette initiative jugeant que les armes sont effectivement mieux gardées dans les arsenaux que n'importe où ailleurs ! Les opposants jugent encore que l'on déresponsabilise les citoyens et qu'en fin de compte on les empêche de tirer et de trucider en rond. Certes tous les porteurs d'armes ne sont pas des assasins ou des meurtriers. D'accord encore pour dire que les accrocs du tir en stand connaissent parfaitement le maniement de leur arme. J'oubliais encore les collectionneurs privés de collections pour des raisons de sécurité publique.

Il me semble pourtant que les initiants ont prévu des exceptions et que ce n'est pas la fin des tirs militaires, la fin des collectionneurs et la fin des tirs en campagne.

Et puisqu'on ressasse toujours les mêmes slogans visant - si j'ose dire - à faire appel à la responsabilité individuelle, j'aimerais que l'on m'explique pourquoi dans ce pays, on a dû limiter la vitesse en ville et sur les routes pour réduire le nombre de morts alors que la "responsabilité individuelle" n'y parvenait évidemment pas !

Je me demande d'ailleurs si les opposants ne sont pas les mêmes en fin de compte qui demandent aussi que l'on interdise la vente d'armes factices dans les commerces de jouets. Au nom de la responsabilité individuelle ?

Aux arsenaux les armes, pas aux citoyens.

Commentaires

Le but caché derrière cette initiative est de désarmer le peuple, citoyen-soldat.
Le GsSa et les gauchistes tentent depuis longtemps mais n'y arrivent pas, cette fois-ci non plus.

Tout comme vous j'espère que la mobilisation sera grande en terme de votants.

Écrit par : Victor DUMITRESCU | 08/01/2011

Et bien entendu pas un mot sur les braves et intrépides braconniers genevois luttant contre l'envahissement du territoire cantonale par des sangliers venus d'outre Jura.

Ce ne sont pas les garde-chasses qui sont efficaces contre ces bestioles mais les braconniers.

Alors oui, gardons nos armes et utilisons les à bon escient.

Écrit par : Hypolithe | 09/01/2011

"Il me semble pourtant que les initiants ont prévu des exceptions"

C'est exactement ça: On commence par transformer un droit en 'exceptions' pour mieux y mettre fin a la prochaine occasion.

Ces exceptions ne concerne bien entendu pas les criminels endurcis puisque déjà aujourd'hui les personnes a risque ou avec un casier chargé sont exclus du permis d'acquisition. Bizarrement ça ne les freine pas trop...

Donc oui si l'initiative passe ça va contribuer a laisser l'exclusivité de la possession d'armes aux seuls criminels.

Écrit par : Eastwood | 13/01/2011

Les commentaires sont fermés.