08/01/2011

Cultivons-nous, il en restera toujours quelque chose !

Après vous avoir présenté une cinquantaine de personnages "illustres mais inconnus" au cours de l'année 2010, je me propose, dès cette nouvelle année qui commence, de vous donner chaque semaine une définition d'un terme utlisé par les astronomes et autres astrophysiciens.

Je vous propose pour ouvrir cette nouvelle rubrique un mot qui semble peu connu : "albedo". De quoi s'agit-il ?

Albédo :

C'est une notion qui a été développée au 19ème siècle par l'astronomie américain W.C. BOND. Il s'agit d'une grandeur comprise entre 0 et 1, le chiffre caractérisant la quantité d'énergie lumineuse réfléchie ou absorbée par un corps éclairé. Albédo vient du latin qui signifie "blancheur".

Si l'on prend comme exemple la lumière visible, c'est-à-dire celle qu'un être humain est capable de voir avec ses yeux (contrairement aux rayons ultra-violets, infrarouges, ou encore les rayons x ou les rayons gamma, par exemple), vous constaterez qu'un écran de cinéma a un fort albédo, voisin probablement de 0,8 - 0,9 parce qu'il renvoie presque la totalité des rayons qu'il reçoit.

En comparaison, le même écran qui serait fabriqué avec du carbone pur (autrement dit de la mine de crayon à papier) le film serait probablement invisible (ou presque !) car le carbone absorbe la quasi totalité des rayons qu'il reçoit. Son albédo sera voisin de 0,05.

L'albédo d'un corps céleste - et en particulier d'une planète - donne des indications précieuses sur la nature de son sol et de son atmosphère visible.

14:10 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

Commentaires

Mettons les découvertes scientifiques en avant, les croyances s'éteindront afin de mieux éclairer notre belle réalité!

Écrit par : Pierre NOËL | 11/01/2011

Les commentaires sont fermés.