06/03/2011

Vive Clémenceau...

En ce dimanche ensoleillé quelques réflexions politiques glanées dans un petit ouvrage publié à compte d'auteur par Sylvère Christophe, sobrement intitulé "La politique en citations - 2006)

Allons, commençons par un proverbe africain, plein de bons sens :

"Si tu ne sais plus où tu vas, retourne-toi et regarde d'où tu viens."

"Peu d'hommes, si vertueux soient-ils, résistent au plus offrant." (Georges WASHINGTON 1732-1799)

"Le pouvoir, telle une ravageuse pestilence, pollue tout ce qu'il touche." (Percy Bysshe SHELLEY 1792-1822)

"La tyrannie a cela de bon qu'elle réveille souvent le sentiment national, on la brise ou elle se brise." (Jules MICHELET 1798-1874)

"Quiconque a semé des privilèges doit recueillir des révolutions." (Claude TILLIER 1801-1844)

"Une tortue mérite plus d'estime que certains réactionnaires conservateurs. Au moins elle marche." (Jean COMMERSON 1802-1879)

"Pendant longtemps on n'a pas payé les députés. Depuis qu'on les paie, il ne paraît pas, tant s'en faut, qu'on obtienne une qualité supérieure." (Alphonse KARR 1808-1890)

"La différence entre le politicien et l'homme d'Etat est la suivante : le premier pense à la prochaine élection, le second à la prochaine génération." (James-Freeman CLARKE 1810-1888)

"Il n'y a pas un seul individu qui ne serait regardé pour criminel s'il se permettait ce que l'Etat se permet."(MULTATULI 1820-1887)

"Les gens de gauche inventent de nouvelles idées. Quand elles sont usées, les gens de droite les adoptent." (Mark TWAIN 1835-1910)

"On ne ment jamais autant qu'avant les élections, pendant la guerre et après la chasse." (Georges CLEMENCEAU 1841-1929)

 

Commentaires

Elles sont superbes et tellement vraies ces citations et Clemenceau n’est pas en reste. Merci Anaxagore !

Il me vient à l’esprit deux réflexions hautement « philosophiques » et à peines ironiques de deux penseurs presque contemporains :

« La devise de l'homme politique plus ou moins scrupuleux est : savoir toujours assez bien nager pour n'avoir jamais à trop se mouiller. » (Pierre DAC)

« Si tous les politiciens voulaient bien se donner la main. Sûr qu’il y aurait des mains en trop. » (Raymond DEVOS)

Écrit par : Benoît Marquis | 06/03/2011

N'oublions pas que Clémenceau est responsable de centaines de milliers de morts en refusant la proposition de paix de l'Empereur Charles. Rien donc à admirer.

Écrit par : millesoleils | 06/03/2011

A millesoleils,

Qui vous demande d'admirer ?

Écrit par : MIchel Sommer | 06/03/2011

Les commentaires sont fermés.