08/06/2012

Dis papa, pourquoi dit-on...

maintenant "basé" à tout propos ?

- Probablement parce que les journalistes - toujours pressés - ont cru bon de franciser le terme "based" et d'ignorer les termes "sis", "établi" ou encore des tournures telles que "...dont le siège est à...

- Selon Grévisse, apparamment seule une unité militaire "est basée" en tel endroit.

 

Je n'ai rien contre les néologismes dans la mesure où ils enrichissent la langue. Mais dans le cas de "basé", on l'appauvrit ! Dommage.

Mais, fiston, tu n'est pas obligé de m'approuver.

Commentaires

Est-ce bien un néologisme Michel?

Le mot "basé" a plusieurs significations associées en français: fondation, base d'un triangle, base en chimie, etc. J'utilise en ligne le dictionnaire du CNRTL, qui est bien documenté et qui développe en ajoutant parfois des citations littéraires. ( http://dictionnaire.sensagent.com/bas%C3%A9/fr-fr/ ). Voici les définitions simples de base et de baser:


base (n.f.)

1.partie inférieure d'un corps sur laquelle il est posé.

2.élément, principe fondamental sur lequel tout repose.

3.nombre entier qui sert à définir un système de numération.

4.côté d'un triangle le plus éloigné du sommet.

5.(grammaire)radical d'un dérivé qui est également un mot de la langue.

6.(chimie)substance qui libère un ou plusieurs ions OH- en solution donnant un pH supérieur à 7.

7.(ellipse;armée)endroit où sont regroupés des moyens logistiques en vue d'appuyer une armée, une expédition, etc.


baser (v.)

1.étayer de preuves et de faits.

2.faire reposer un raisonnement sur une base, fonder.

3.donner pour base, concentrer en un lieu.


Je vous rejoins sur l'emploi répété de ce mot, alors qu'il y a de quoi varier: fonder, asseoir, bâtir, etc. La répétition du même mot plutôt que la variation est une limitation de la langue.

Écrit par : hommelibre | 08/06/2012

Les commentaires sont fermés.