11/11/2012

Un problème de vocabulaire ?

On ne peut plus ouvrir un journal ni écouter une radio sans que la question du mariage des homosexuels soit évoquée. Il faut d'ailleurs faire attention de ne pas sortir du politiquement correct : s'opposer au mariage de personnes du même sexe relèvera bientôt du code pénal ! Tant pis j'en prends le risque. Je ne suis pas favorable au mariage de personnes du même sexe non pas pour des questions éthiques ou religieuses, mais uniquement pour des questions de vocabulaire : on ne marie pas des gens et des choses de même nature. Le maître d'hôtel vous conseillera un mariage entre un vin et un plat ; l'oenologue vous dira qu'on ne marie pas les vins entre eux, mais qu'on les assemble.

Alors de grâce, cessons de parler de mariage. Personne - en tous cas pas moi - ne dénie aux homosexuels le droit de vivre en couple. Il convient de trouver une formulation particlière pour ce qui, malgré tout, reste une situation particulière ou tout au moins différente.

J'avoue avoir de la peine à comprendre pourquoi les homosexuels qui réclament le droit à la différence donnent tant de la voix pour être coulés dans le même moule juridique que les hétérosexuels. Il y aura sans doute quelqu'un pour me l'expliquer.

 

14:45 Publié dans Culture | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |