08/03/2013

Panem et circenses ?

Il y a longtemps que je pensais que la boxe était un exercice brutal et je me suis toujours demandé d''ailleurs pourquoi on appelait cela le noble art. Personnellement je n'ai jamais vu de noblesse dans le fait de mettre son adversaire à terre en espérant qu'il ne se relève pas, en tout cas pas tout de suite...Quant à l'art et aux artistes, je n'en vois que les gants et les arcades sourcilières fendues, bref le tableau est plutôt ensanglanté.

Vous l'aurez compris, je n'aime pas la boxe et je ne suis pas en mesure d'en faire la promotion. Elle n'a pas besoin de moi. Et l'on continue à parler d'art là où je ne vois que coups et blessures.

Et le public, pourquoi vient-il ? Dites-moi ? Laissons le "panem" de côté, mais pour ce qui est des "circenses", tout va bien ! Avez-vous déjà observé la tête des spectateurs lorsqu'un des deux boxeurs va au tapis ? Presque tous hurlent, voire deviennent hystériques. On les croirait prêts à faire le poing avec le pouce vers le bas.

Ceux qui aiment ce "sport" diront évidemment que je noircis le tableau. C'est leur droit. Après tout on ne peut pas toujours être d'accord avec tout le monde !

Ainsi, je croyais que la boxe était une erreur que le sport n'avait pas encore corrigée et que tout s'arrangerait un jour ou l'autre. A ce jour rien ne s'est arrangé...

Mais depuis quelques jours, je constate que la boxe n'a pas le monopole de la brutalité. Je ne savais pas - je l'ai appris ces jours derniers - mais il suffit de chausser des patins, d'avoir une crosse dans les mains et de s'en servir non pas pour manipuler le palet (dans le temps on disait le puck) mais pour littéralement propulser son adversaire immédiat contre la balustrade. Résultat : l'adversaire en question ne se relève pas et il finira ses jours en chaise roulante.

Beaucoup de monde - y compris parmi les journalistes - semble minimiser l'accident (j'ai presque envie de dire l'agression) et prétendre que le hockey sur glace est un sport viril et que les contacts physiques font partie du jeu et que le récent drame fait partie des risques du métier. Mon oeil. Le hockey sur glace fut un sport où l'art du body-check consistait à arrêter son adversaire avec le corps mais sûrement pas avec les coudes en avant et la crosse en guise de sabre au clair.

J'ai été véritablement stupéfait d'entendre un journaliste à la télévision romande oser affirmer sans broncher que le public était très avide des bagarres sur la glace et de ces actions "viriles" (comprenez brutales). C'est tellement marrant de voir un patineur s'écrabouiller contre le balustrade et ensuite être sorti sur une civière. A quand le corbillard ?

Non, le hochey sur glace est autre chose. Il faut absolument que les instances mettent un terme à ces "actions viriles" qui ne servent à rien sinon à exciter le public. J'aimerais que l'on m'explique comment faire comprendre aux enfants et aux jeunes qu'agresser quelqu'un dans la rue avec un bâton est un acte répréhensible alors que jeter son adversaire contre la balustrade d'une patinoire avec les deux coudes en avant en prévoyant ce qui peut se passer est juste une "action virile". L'euphémisme ne me fait pas rire du tout. 

Il faut agir avant qu'il ne soit trop tard. Et parfois je me demande s'il n'est pas déjà trop tard.

O tempora, o mores.

18:31 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |

Commentaires

Combat perdu d'avance, hélas, au vu du besoin des hommes de leurs "montées d'adrélanine" qui caractérisent joueurs et spectateurs de certains "sports" (les guillemets sont là pour rappeler l'étymologie de ce terme anglo-saxon, plus proche de "amusement" que de "guerre").
En évoquant les plaisirs de la foule romaine, vous faites surgir toutes les autres occasions où, en faisant abstraction des guerres et des autres actes d'agressions entre êtes humains, la terrible composante de la condition animale de l'homme se manifeste, notamment toutes celles qui met en scène les combats d'animaux: taureaux, chiens, coqs pour ne prendre que les plus connus.

Écrit par : Mère-Grand | 09/03/2013

"jeter son adversaire contre la balustrade d'une patinoire avec les deux coudes en avant en prévoyant ce qui peut se passer"
Vous oubliez que cela se passe en fractions de seconde. Que le but est de s'approprier le puck, pas d'assassiner quelqu'un. Que la plupart des hockeyeurs, anciens ou actuels, ne condamnent pas mais déplorent. Que ce geste n'a rien à voir avec les types qui enlèvent les gants et se battent sur la glace, ce à quoi faisait allusion le journaliste.
Il y a eu une tentative de contre-charge de la part de celui qui était chargé. Et celui qui chargeait a écarté l'obstacle. Mais à cette vitesse, comment juger de l'intention ?
Et faut-il interdire les sports dangereux ? Et faut-il interdire le suicide ? Il y a une initiative dans ce sens qui vient d'être lancée. Nos vies appartiennent à Dieu et à Lui Seul. Et si je ne crois pas en Dieu, je suis considéré comme moins qu'un chien, comme chez les Musulmans ?

Écrit par : Géo | 09/03/2013

A Geo

Que le jeu consiste à s'approprier le puck, personne n'en disconvient ! Pour moi la seule question qui se pose est de savoir si en mettant les deux coudes en avant avec la crosse à la hauteur des épaules, l'attaquant (l'assaillant ?) cherche vraiment à s'approprier le puck. Vous me permettrez d'avoir de sérieux doutes.

En outre je n'ai jamais considéré le hockey sur glace comme un sport dangereux. Il le devient par le laxisme de l'arbitrage et l'absence de fair-play de la part des joueurs. Je le regrette !

Écrit par : Michel Sommer | 09/03/2013

C'est justement là la différence entre nous. Pour moi, le hockey est un jeu extrêmement dangereux; il y a un nombre impressionnant de commotions cérébrales avec des séquelles vraiment graves. c'est un sport à franchement déconseiller aux gens pour lesquels on a de l'amitié...
Et quand tout va si vite, le pire peut arriver et arrive. Je doute vraiment que l'assaillant ait voulu consciemment projeter l'autre joueur sur la bande...

Écrit par : Géo | 09/03/2013

Je suppose que l'article dans le Matin dimanche d'aujourd'hui ne vous a pas échappé ?

Écrit par : Géo | 10/03/2013

A Géo

Si, car je ne lis pas le Matin Dimanche...Mais puisque vous le mentionnez, je vais faire en sorte de me le procurer. Merci.

Écrit par : Michel Sommer | 10/03/2013

Les commentaires sont fermés.