31/01/2014

Petit abécédaire. Aujourd'hui F comme futurologie

Je cherchais une définition à la lettre f et au hasard de mes pérégrinations dans les méandres du Petit Larousse, je tombe sur "futurologie" et je me dis que ce mot est aussi intéressant que l'adjectif "fracassant" qui pourrait être accolé aux substantifs victoire ou défaite - tout dépend du côté où l'on sera - le 9 février prochain.

Mais avant de savoir qui sera fracassé et comme personne n'est en mesure de nous prédire le résultat - pas même les astrologues, c'est dire ! - il faut bien s'essayer à autre chose. En politique, il paraît - comme l'a écrit une fois dans son blog P.Décaillet - que son vocabulaire s'apparente à celui de l'art de la guerre : il y a des campagnes, des attaques, des fronts, des victoires et des défaites. Mais en politique aussi, comme pour la guerre, il arrive un moment où il faut signer un armistice, s'entendre sur un traité de paix.

Mais en ce moment et pour le 9 février, on en n'est ni à l'armistice ni au traité de paix. Ca tire à boulets rouges de tous les côtés, tout le monde accusant ceux d'en face d'être des ignares, des traitres, des vendus. Et quand on ne trouve plus de mots précis, ce sont alors tous des cons...

Ainsi donc, et j'en viens à mon f comme futurologie, la Suisse, lors de ces périodes, devient un laboratoire de futurologues, à savoir ceux qui savent forcément ce qui va se produire si par malheur vous ne votiez pas comme eux. On se croirait dans la foret des Carnutes, chaque druide helvète cherchant à épater l'autre.

Mais comme disent les scientifiques et selon le principe de précaution, gardons-nous des effets de la potion magique helvétique. Ses effets ne sont que momentanés. Faudra bien retourner dans la foret des Carnutes pour trouver de nouvelles techniques. Et là-bas, tous les druides ne sont pas helvétiques.

 

 

Les commentaires sont fermés.