31/08/2014

Censure ou laisser-aller coupable ?

A plusieurs reprises, je suis intervenu sur le Blog de Mme Hélène Richard-Favre pour donner des avis relatifs à ce qu'il faut appeler "le conflit ukrainien". Bien mal m'en pris. Non pas que Mme Richard-Favre, dont la rigueur intellectuelle ne semble pas devoir être remise ne cause, m'ait "agressé" d'aucune manière, même si son opinion ne rejoint pas la mienne sur le sujet, notamment quand on veut donner des leçons de neutralité à son propre pays. Mais peu importe. Là n'est pas le vrai problème. Après tout l'auteur du blog exprime sa pensée en toute liberté et cherche des arguments pour la faire valoir. Il n'y a rien à redire, même si l'on ne partage pas la pensée !

En revanche, je déplore que ce même blog publie des commentaires qui ne répondent à mon avis plus du tout aux critères fixés par le TdG : concision, courtoisie (!) et pertinence. Plutôt que d'argumenter, des "commentateurs" s'ingénient à démolir leurs opposants sans apporter la moindre idée personnelle, se contentant de mettre des liens qui vont dans le sens de leurs "analyses". C'est navrant de bêtise et d'intolérance. Sous pseudo dans la plupart des cas.

Cela constaté, j'ai décidé de ne plus intervenir sur ce blog, me réservant le droit de publier sur le mien, ce que je fais aujourd'hui.

Alors ? Faut-il carrément censurer ce qui ne plaît pas ? Il n'est jamais bon d'empêcher les gens de s'exprimer mais il n'est nullement interdit d'exiger des commentateurs - connus ou sous pseudo - de rester dans des limites acceptables lorsqu'ils s'opposent à des lignes qui les défrisent !

Alors ? Laisser passer n'importe quoi sur son blog constitue-t-il un laisser-aller coupable ? Dans la mesure où les propos sont insultants, il n'a pas de raison de ne pas informer que le texte incriminé relève davantage du code pénal que de l'analyse politique.

Evidemment, vous me direz que chacun a sa propre interprétation de ce qui est acceptable de ce qui ne l'est pas. Et la difficulté réside, justement, dans l'interprétation ! A mon avis, on devrait pouvoir tout dire, mais pas n'importe comment...

18:48 Publié dans Médias | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

Les commentaires sont fermés.