03/02/2015

Se non è vero...

J'apprends - mais je n'ai pas pu vérifier - que les Grecs de l'étranger n'ont pas été autorisés à voter pour les récentes élections générales.

Il semble - mais là aussi il convient de vérifier - que ces mêmes Grecs de l'étranger ont, paraît-il tendance à voter plutôt à droite ce qui n'arrangeait pas, évidemment, M. Tsipras.

Si c'est vrai, l'information vaut son pesant de drachmes.

Ma se non è vero, è bene trovato !

Mesdames et Messieurs les exégètes de la politique grecque, merci de nous éclairer.

Les commentaires sont fermés.