23/02/2015

Un prêtre musulman !

M. Hani Ramadan nous gratifie sur son blog d'une interview d'un prêtre catholique chez qui l'islam s'est tout naturellement imposé. Aucune contrainte, aucun ressentiment contre le catholicisme. Non juste l'esprit d'Allah descendu en quelque sorte sur un mécréant pour le faire revenir dans le droit chemin. De quelle plus magnifique conversion le défenseur de la lapidation pouvait-il rêver ? Aucune !

Mais après tout, il se trouve que l'Eglise catholique n'enferme aucun de ses membres dans ses remparts et laisse la porte ouverte à tous ceux qui souhaitent sortir, fussent-ils prêtres. Et il et vrai que l'ex-prêtre raconte sa conversion avec beaucoup de calme, de lucidité, tout cela sans la moindre contrainte. En vérité une belle histoire. Je le confesse.

Cela dit, j'ai quelques doutes sur les intentions de M. Ramadan qui n'a pas mis l'histoire de ce "prêtre musulman" en ligne simplement pour nous raconter une belle histoire.

Il termine son propos par cette phrase :

"A l'heure ou l'islam et les musulmans sont trop souvent présentés médiatiquement sous le mode de la barbarie, ces paroles sont réconfortantes."

Moi, ce qui me réconforterait, ce serait de voir et d'entendre, à visage découvert, la conversion d'un musulman au christianisme ou tout autre mouvement religieux sans qu'il encoure la peine de mort pour avoir abandonné Allah au "profit" d'un autre dieu prêt à pardonner et non à châtier.

Alors, ce jour-là, je pourrai me dire que l'islam a évolué tout en me souvenant qu'il a fallu plus de quatre siècles à Rome pour réhabiliter Galilée...

Il serait dommage que ceux qui vivent d'espoir finissent par mourir de désespoir.

Commentaires

Bonsoir,

"Moi, ce qui me réconforterait, ce serait de voir et d'entendre, à visage découvert, la conversion d'un musulman au christianisme ou tout autre mouvement religieux sans qu'il encoure la peine de mort pour avoir abandonné Allah au "profit" d'un autre dieu prêt à pardonner et non à châtier."

Mais, monsieur, celle ou celui, musulman, désirerait se convertir au christianisme ou tout simplement renoncer à l'islam peut le faire!

Mais pas partout...

Ce n'est pas la religion qui tue, c'est l'extrémisme.

Vous trouverez ici en Europe énormément de gens qui quittent l'islam pour se convertir ou pour simplement devenir agnostiques.

Personne ne les tuera.

Mais ici, c'est l'Europe.
L'Europe de la liberté.

D'ailleurs, à votre avis, pourquoi quittent-ils leurs pays pour venir en Europe?
Pour l'argent?
Non.

Pour la liberté, tout simplement.

Écrit par : Denise Park | 23/02/2015

Voilà que les rama brothers défendent l'apostasie, enfin quand c'est celle des autres. Pathétique.

Écrit par : Eastwood | 24/02/2015

Si l'on respecte la chronologie on comprendrait mieux qu'un imam se convertisse au christianisme qu'un chrétien à l'islam le coran ne faisant que reprendre "à sa manière" Ancien comme Nouveau testament.
Chez les chrétiens plus de lapidation ou fouet "religieux".
Abolition de la peine de mort.
Droits de l'homme, soutien ferme à Amnesty International, notamment.

Charte des des enfants.

Protestants: femmes pasteures.

Libre-arbitre (qui écoute sa conscience n'étant pas démissionnaire concernant sa progression, progression-cheminement tant humaine, sociale que spirituelle).

Mais l'attirance de certains prêtres catholiques pour l'Islam ne date pas d'aujourd'hui.
"Beauté du coran lu en arabe" (Guy Gilbert)
Prédications, écrits de l'abbé Maurice Zundel

Écrit par : Myriam Belakovsky | 24/02/2015

Bonjour,

Ce type de chose est courante dans des pays avec plusieurs ethnie religieuses. L'ile maurice plus connue pour sa prositution touristique d'hotel de luxe que pour sa richesse culturelle possède toutes ses qualités. Ainsi la femme prend la religion de son mari ou parfois l'inverse.
Une autre tradition : il est de tradition que des femmes de toutes religions confondues marchent dans les couloirs des maternités. Lorsqu'elles entendent un enfant pleurer après être venu au monde, elle rentre dans la chambre et met une pièce dans la main de la mère. Le symbole est un peu celui d'une marraine. Que l'enfant soit musulman, boudiste, chrétien ou indou ne change en rien les problèmes. D'ailleurs les fêtes religieuses tant des uns que des autres est toujours accompagné par des amis de religions différentes. Il faut croire que c'est plus compliqué ici ces relations et surtout que peu en on connaissance ici.

Écrit par : plumenoire | 24/02/2015

Les commentaires sont fermés.