01/06/2015

Les chiens aboient...

C'est le début du titre d'un blog appartenant à M. Scherb, lequel semble peu enclin à laisser aboyer les chiens qui ne sont pas de sa meute, J'ai aboyé un peu sur le triste sort réservé au "héros national", à savoir Sepp Blatter et la caravane est passée.

Sauf à supposer que mon commentaire n'ait pas été reçu par son destinataire, il est parfaitement regrettable que les blogueurs qui ne supportent que les commentaires qui vont dans le sens du poil n'aient pas, au moins, la courtoisie de préciser pourquoi ils refusent tel ou tel commentaire !

Ci-dessous le texte incriminé qui n'était pas, en toute sincérité, destiné à satisfaire les séides du "héros".

A voir M.- Blatter la main sur le cœur, on se dit qu'on lui donnerait la FIFA sans confession. C'est d'ailleurs ce que les délégués viennent de faire.

Affligeant personnage dont on souhaiterait qu'il fût moins helvétique et mieux au courant des faits et gestes des grands prêtres de la magouille dans la sainte chapelle de St-Fric.

Et le comble c'est de reprocher aux Américains de vouloir mettre fin aux agissements de tous coquins qui gangrènent le sport. Alors qu'il faudrait amputer, M. Blatter souhaite juste mettre un emplâtre...

 

Les commentaires sont fermés.