29/08/2015

Quand on frise le code

En parcourant sans but précis les blogs je tombe par hasard sur celui de M. Laurent Leisi, conseiller municipal MCG de la ville de Genève.

Son commentaire et son "copier-coller" consacré à Coudenhove-Kalergi fait frémir. On peut avoir son avis sur l'iimigration dite de masse, on peut vouloir protéger son pays contre les hordes d'émigrés, on peut vouloir mettre les frontaliers dehors parce qu'ils prennent le travail des autochtones, mais a-t-on vraiment le droit d'écrire ou de cautionner ce qui suit :

En ces temps, il est plus que jamais nécessaire de réagir aux mensonges du Système, de réveiller l’esprit de rébellion chez les Européens. Il va falloir mettre sous les yeux de tous que l’intégration [de l’immigration de masse] équivaut à un génocide.

 

 

Commentaires

Monsieur Laurent Leisi, devrait prendre connaissance de cette nouvelle qui date du 30 mai 2008 ...

"Un des derniers groupes d'indigènes vivant sans contact avec le monde extérieur a été photographié près de la frontière péruvienne."

Si le conseiller municipal MCG en Ville de Genève croit qu'il en existe encore des populations "vierges" ... je lui donne l'adresse ... la voici ...

http://www.lefigaro.fr/international/2008/05/31/01003-20080531ARTFIG00021-decouverte-d-une-tribu-d-indiens-isoles-en-amazonie.php

Écrit par : Victor-Liviu Dumitrescu | 01/09/2015

Les commentaires sont fermés.