04/07/2016

J'ai rien fait, M'sieur

Je regarde les rencontres de l'Euro avec un intérêt très mitigé dans la mesure où je me contrefous complètement de savoir qui sera l'équipe qui remportera le trophée. Le sport, c'est bien connu, est un excellent vecteur du nationalisme qui, à force d'être exacerbé, conduit aux pires extrémités. Et sans vouloir donner dans la politique à cent sous, je vois très bien dans ces grands raouts sportifs une excellente occasion de favoriser les révolutions conservatrices, si chères, apparemment, à P. Décaillet. Mais peu importe puisque l’on semble vouloir vivre dangereusement.Alors, allons-y pour le démantèlement de l'Usine à Gaz, l'Européenne donc !On casse tout, on bousille tout ce qui existe et on en revient aux bonnes vieilles traditions qui feront que dans moins de cinquante ans on s'autorisera un bon petit conflit armé au nom des révolutions conservatrices.

Mais je m’éloigne de mon sujet ! J'en reviens donc à l'Euro. J'ai toujours cru - c'est ce que mes instituteurs m'ont appris - que le football était un sport certes viril, mais tout empreint de loyauté. Et que vois-je ? Des joueurs qui semblent davantage s'entraîner, soit à faire trébucher leurs adversaires par des moyens plus que discutables et avec une mauvaise foi pénible, soit à faire croire à l'arbitre qu'ils viennent d'être victimes d'un très vilain croche-pied alors qu'ils sont tombés tous seuls...J'avoue être exaspéré par toutes ces simagrées qui n'apportent rien au jeu. Et naturellement les coupables lèvent les bras au ciel pour affirmer "mais m'sieur, je n'y suis vraiment pour rien, c'est pas moi, je passais juste à côté de mon adversaire quand il est tombé tout seul."

Cela dit, je m'interroge sur l’exemple du football féminin qui est en train d'acquérir ses lettres de noblesse sans qu'il soit nécessaire pour ces dames de singer les détestables habitudes de leur collègues masculins.

Les joueurs masculins ne sont plus virils, ils sont devenus simplement mesquins dans leur comportement.

J'hésite entre le carton jaune et le carton rouge.

17:29 Publié dans Sports | Lien permanent | Commentaires (6) |  Facebook |