28/06/2017

Encore et toujours l'Union Européenne...

Une fois encore Pascal Décaillet s'étrangle et fait savoir à tous ses admirateurs - si, si il y en a - que l'Union Européenne serait très bien inspirée de garder ses réflexions pour elle surtout quand elle dénonce la montée du protectionnisme en Suisse. Et alors ? Depuis quand l'U.E devrait-elle sagement rester coite et encaisser sagement tout ce que décide la Suisse ?

Je me permets de rappeler que P. Décaillet s'est permis des propos qui frisaient l'insulte à l'encontre du candidat qui n'étaient pas encore le Président de la République française. D'où l'envie de poser la question : "de quoi se mêle Pascal Décaillet ?" lui, qui n'est, à ma connaissance "que" citoyen suisse.

Donc la politique interne de la Suisse n'est pas négociable ! A la bonheur ; le secret bancaire n'était lui non plus non-négociable, ce qui ne laisse rien augurer de bon si la Suisse continue à penser qu’elle se trouve sur une autre planète !

Lorsqu'on a des partenaires, il semblerait logique - et poli - de s'asseoir autour d'une table et de discuter les désaccords  plutôt que de leur dire "voilà ce que nous avons décidé, votre avis ne nous intéresse pas."

A force de jouer au boomerang, les Suisses, n'étant pas des Australiens, risquent bien de le prendre en pleine gueule parce qu'ils l'envoient de travers. Et l'U.E sera priée de ne pas rire.

Commentaires

Encore et toujours Pascal Décaillet ? Les chiens aboient, la caravane passe...

Écrit par : Géo | 29/06/2017

Reste juste à savoir, Geo, qui sont les chiens et qui se trouve dans la caravane...

Écrit par : Michel Sommer | 29/06/2017

Et un jour l'UE viendra nous dire comment voter, comment le référendum n'est pas démocratique... comment on ferait mieux de faire autrement ! et il n'y aura peut-être même plus de chien ...ni de caravane, enthousiasmant,non ?

Écrit par : uranus2011 | 29/06/2017

Ah ben, si même ça vous pose problème...

Écrit par : Géo | 29/06/2017

Il faudrait qu'une personne en qui il a confiance se dévoue pour lui parler seul à seul et lui explique qu'il est en train de se ridiculiser à force d'exagérer son personnage. Le problème, c'est de trouver le ton juste pour qu'il ne se vexe pas et qu'il écoute le conseil.

Écrit par : J'ai lu des tas de biographies, alors je peux vous dire, l'histoire, oulalah, elle est tragique | 29/06/2017

Aucun problème Geo, je me demandais simplement si vous faisiez partie de ceux qui aboient ou si vous étiez spectateur dans la caravane qui passe. Mais à vous lire ici et là, j'ai la faiblesse de croire que vous appartenez plutôt à la première catégorie !

Écrit par : Michel Sommer | 29/06/2017

Bon, en attendant, vous êtes le petit roquet qui aboie derrière la caravane Décaillet, non ? Vous auriez du le comprendre à mon premier commentaire : je n'ai fait que pasticher votre titre...

Écrit par : Géo | 29/06/2017

non mais Michel Sommer (on ne sait jamais quel est votre motif) quant à l'UE va falloir arrêter votre guerre, du moins vérifier vos lorgnettes, un jour ou l'autre

Un exemple, vous qui êtes si pro-UE: savez-vous de quoi s'effrayent les français en job à Londres en ce moment? du pognon qu'ils perdraient, à rester jobber au UK ET devoir payer des impôts en France /boum: car là, les frontaliers suisses se cabrent

car le truc génial est que les français jobbant au UK ne payent quasi pas d'impôt (sinon, adios) et ne doivent rien au fisc fr, et pour cause: le UK a conclu des accords bilatéraux (eh ben oui, le UK et sa pound dans l'UE, c'était un max génial) et devinez: les franchouillards jobbant au UK n'ont, en vertu d'accords fiscaux bilatéraux avec la France (non, je ne parle pas des accords bilatéraux de la Suisse avec l'UE) pas de souci à se faire,

car lesdits- accords bilatéraux UK-Fr vont perdurer malgré le Brexit.. donnant droit aux petits français salariés au UK, de ne payer aucun impôt en France

Et c'est Tans pis pour le GTE et son Charrat de président si supportif des français travaillant en Suisse, qui n'a jamais obtenu de tels avantages


mais Que des accords bilatéraux conclus entre le UK-membre de l'UE et la France soient plus favorables que
les accords bilatéraux conclus entre la Suisse-non membre de l'UE et la France,

ça me suffoque. (j'ai pas dit ça autrement, allez-vous me censurer?)

Écrit par : divergente | 29/06/2017

Tout citoyen suisse ne peut débattre de nos problèmes avec l'Union Européenne que dans le cadre des termes définis par accords bilatéraux, ce dont votre billet se fiche: ici vous ne faites que faire la guerre à un journaliste.

Écrit par : divergente | 29/06/2017

Ah, Geo, j'ai eu peur, que d'un coup, vous deveniez poli ! Mais non, l'invective vous sert d'argumentation.

Avez-vous songé ce que pourrait représenter des échanges moins hargneux, ce qui permettrait de se prononcer sur le fond, plutôt qu'à déplorer la forme !

Écrit par : Michel Sommer | 29/06/2017

A divergente

Vous censurer ? Pour quelles raisons ? Dès le moment où vous exprimez un avis, même si vos mots ne sont pas toujours d'une grande délicatesse vis-à-vis de ceux dont vous parlez, je ne vois aucune raison de vous censurer. Ça ne me gêne absolument pas que vos avis ...divergent des miens. Et si vous souhaitez défendre les positions de M. Décaillet, libre à vous. De mon côté, je ne fais que répondre aux propos de ce journaliste dont la détestation de l'Europe est patente, car on ne peut pas laisser dire n'importe quoi. Il serait temps que P. Décaillet descende de son olympe et envisage les rapports avec ses voisins de manière moins arrogante.

Écrit par : Michel Sommer | 29/06/2017

A Divergente (bis)

A propos d'impôts, je suppose que vous avez entendu parler des accords de double imposition. Alors où est le problème des travailleurs français en GB ?

Écrit par : Michel Sommer | 29/06/2017

Premier commentaire de Michel Sommer:

Reste juste à savoir, Geo, qui sont les chiens et qui se trouve dans la caravane...

Deuxième commentaire de Michel Sommaire:

Aucun problème Geo, je me demandais simplement si vous faisiez partie de ceux qui aboient ou si vous étiez spectateur dans la caravane qui passe. Mais à vous lire ici et là, j'ai la faiblesse de croire que vous appartenez plutôt à la première catégorie !

Troisième commentaire de Michel Sommaire:

Ah, Geo, j'ai eu peur, que d'un coup, vous deveniez poli ! Mais non, l'invective vous sert d'argumentation.

Avez-vous songé ce que pourrait représenter des échanges moins hargneux, ce qui permettrait de se prononcer sur le fond, plutôt qu'à déplorer la forme !

---------------

Oui, Michel Sommaire a touché le fond. Le premier commentaire est de la provocation, car le propos de Geo est très clair et tout le monde a compris sauf Michel Sommaire qui joue le naïf. Avec le deuxième commentaire Michel Sommaire pratique ce qu`il reproche à Geo. La troisième commentaire est l`illustration du `faites ce que je dis ne faites pas ce que je fais`. Aucun argument et Michel Sommaire pratique lui-même l`invective . Rien sur le "fond". Seulement l`avoir touché.

Écrit par : Invective, vous avez dit invective? | 29/06/2017

A "invective, vous avez dit invective ?

La plus élémentaire des politesses aurait été d'orthographier mon nom correctement ! Mais avec une telle volonté de prendre la défense de Geo - je pensais qu'il pouvait très bien se défendre tout seul - vous en avez oublié la plus élémentaire bienséance.
Dommage.
Ça ira pour cette fois, mais ne récidivez pas...Je serais obligé de rejeter vos appréciations.

Écrit par : Michel Sommer | 30/06/2017

Les commentaires sont fermés.