11/09/2018

Gale ou rage ?

Dans un de mes précédents billets je citais l'aphorisme "quand on veut noyer son chien, on dit qu'il a la gale". Un commentateur m'a aimablement fait remarquer qu'il valait mieux affirmer "quand on veut noyer son chien on dit qu'il a la rage", la rage ne se soignant pas, la gale, si ! 

Dans l'avion qui le ramenait à Genève, Pierre Maudet ne savait pas encore s'il souffrait de la rage ou de la gale. Toujours est-il que pour une très grande partie des politiques de notre canton, le diagnostic rage/gale n'a aucune importance. Non, l'important est de noyer le chien.

Faire trébucher, que dis-je euthanasier une espèce de demi-dieu de la politique genevoise semble être une perspective jouissive pour certains. Si Pierre Maudet veut éviter la corde je crains qu'il n'ait plus que le petit flacon d'Exit..., soit la condamnation ou la démission.

Et la justice n'a même pas encore eu le temps d'aller au bout de son travail.

O tempora, o mores

Commentaires

C'est fou tous ces socialistes qui soutiennent des salaires encore plus insignifiants à l'aéroport, grâce à ce demi-dieu. Il faut dire que les bobos n'ont que faire des gueux.

Écrit par : Laurent Lefort | 11/09/2018

Avec Maudet On "noie" l'affaire Berset/Macron/Ramadan!

Écrit par : Patoucha | 12/09/2018

Écrire un commentaire

NB : Les commentaires de ce blog sont modérés.