• 9 milliards vus depuis Hubble !

    Imprimer

    Sauf à considérer que M. Claude Nicollier travaille bénévolement pour la Confédération lorsqu'il donne ses avis et propositions pour l'achat de nouveaux avions de combat, le travail de notre astrophysicien-astronaute a un coût, probablement dérisoire en regard du coût astronomique que pourraient susciter l'adoption de ses propositions. Inutile donc de nous attarder sur le coût du rapport puisque tout travail mérite salaire !

    Le coup médiatique de Mme Viola Amherd est en revanche nettement plus habile dans la mesure où Claude Nicollier, dont les compétences - amplement démontrées - de mécanicien-plombier à l'extérieur du télescope spatial Hubble font de lui un nom connu de tous les Suisses. Et comme toutes ses missions dans l'espace ont été des succès, Mme Amherd s'est probablement dit qu'il en irait probablement de même quant à l'avis de Claude Nicollier au sujet de la défense aérienne helvétique.

    Restera tout de même à déterminer si l'aura dont jouit notre astronaute national sera capable de faire avaler au peuple suisse une dépense de 9 milliards. Vue de Berne ou de Hubble, la dépense n'a pas la même résonance. 

    Répétons-le encore, Claude Nicollier a très largement démontré ses compétences techniques dans les vols habités et personne ne les lui conteste. On est néanmoins autorisé à s’interroger sur le lien que fait Mme Amherd entre la célébrité de Claude Nicollier et sa capacité à s'exprimer - lui pilote militaire - sur la nécessité de nous doter d'avions de combat. Il n'est pas illégitime d'avoir quelques doutes sur l'objectivité de la démarche.

    Lien permanent Catégories : Suisse 5 commentaires