• Je rêve, ils ont perdu !

    Imprimer

    Je le confesse, je ne suis pas un grand spécialiste du football et il y a bien longtemps que je n'ai pas mis les pieds dans un stade tellement l'odeur du fric est envahissante et suinte de partout. Mais au milieu des sommes astronomiques consacrées aux transferts - le Mercato - des bénéfices et autres produits dérivés, ne voilà-t-il pas que l'on parvient parfois à trouver des informations réjouissantes qui n'appartiennent qu'au sport, dépouillé de ses oripeaux financiers. J'y viens.

    En déplacement à Rennes dimanche passé, le PSG - le Paris Saint-Germain - s'en est allé perdre (si, si !) contre le club local, alors qu'on se demande, en France, qui terminera deuxième du championnat derrière le PSG.

    Alors oui, vraiment, cette défaite me réjouit, car elle me remet juste en mémoire une formule que certains clubs semblent avoir oublié et qui s’appelle la glorieuse incertitude du sport...

    Lien permanent Catégories : Sports 0 commentaire
  • Privé de télé !

    Imprimer

    Ainsi donc depuis début juin dernier, il n'est plus possible de recevoir, en France voisine, les programmes de la télévision suisse. Plus aucune possibilité de se délecter, pour ceux qui aiment, des innombrables séries américaines ou du sourire faussement naïf voire carrément carnassier de Darius Rochebin. Bien sûr, si l'on achète un décodeur puis que l'on paie une redevance annuelle de 120 francs, il sera possible aux Suisses "exilés" de réintégrer le bercail. Pour les Français qui étaient nombreux à bénéficier de la réception des programmes RTS, bernique. Rien. Circulez, y'a plus rien à regarder.

    Nous autres Suisses sommes dès lors soumis à la fois à la redevance française et cette nouvelle redevance pour les Suisses de l'étranger. Difficile de croire que le problème est technique et/ou juridique. M'est avis que ponctionner ceux qui en étaient jusqu'ici dispensés est un excellent moyen de ne pas laisser sombrer la RTS à qui l'on demande de faire des économies.

    Cela fait maintenant un peu plus de deux mois que le sourire de Darius a quitté mon "paysage audiovisuel", que je regarde d'autres chaînes et que je n'envisage pas de réintégrer l'univers du Mammouth ainsi qu'aime à le nommer Pascal Décailet.

    Pardonnez-moi...

    Lien permanent Catégories : France, Suisse 3 commentaires