France - Page 3

  • Cauchemar...

    Imprimer

    La nuit dernière, j'ai fait un horrible cauchemar. Certes un cauchemar horrible est sans doute un poil pléonastique, je vous l'accorde. Mais la situation étant ce qu'elle était, je n'ai pu faire autrement que d'accoler cauchemar avec horrible !

    J'en viens à l'essentiel. Dans un communiqué laconique, la Commission européenne informe de sa décision d'interdire, dès le 1er janvier prochain, aux citoyens européens non résidents en Suisse, le droit d'y exercer une activité lucrative.

    Les xénophobes sont ravis : ils aiment les étrangers quand ils restent chez eux. Certains habitants de communes limitrophes de la France sont ravis : le trafic pendulaire va disparaître. Certain parti politique sera ravi : cela va résorber le chômage, complètement ; enfin on le pense. Et comme on vient d'interdire la construction des minarets, tout va bien, la Suisse maîtrise la situation. Enfin presque.

    J'avance dans mon cauchemar ; Vers le 10 janvier, plusieurs décès dans les EMS sont annoncés : manque de soins, personnel très nettement insuffisant. Le 21 janvier, 137 entreprises ont déjà été mises en faillite : pas assez de personnel. Les chômeurs, spécialement à Genève - tous compétents bien sûr - ne « cadrent » pas avec ce que cherchent les entreprises. Même l’administration est touchée : des guichets ont été fermés et les files d’administrés s’allongent. La colère gronde.

    On rapporte - c’est la seule lueur dans mon cauchemar - que de nombreuses entreprises étrangères ont décidé de quitter Genève. Des appartements se libèrent en masse.

    Les Roms sont partis ; pas de chance, ils ont été remplacés par des Genevois et on ne peut pas « les nettoyer au Kärcher ».

    Le Conseil d’Etat vient d’annoncer que vu la situation, la construction du CEVA était inutile. On abandonne…Conséquence : deux gros entrepreneurs vont déposer leur bilan.

    Je suis en train de lire dans le journal que…lorsque le coq de mon voisin me tire d’un sommeil dévastateur.

    J’allume la radio qui m’informe immédiatement que les sondages sont très serrés et que les minarets sont en danger. De même pour le CEVA. M. Stauffer a été élu au Conseil d’Etat - les mendiants sont inquiets, les frontaliers aussi. C’en est trop. Je retourne me coucher. Après tout, mon cauchemar n’était pas si terrible.

     

    Lien permanent Catégories : France, Genève, Politique, Suisse 0 commentaire
  • Quand les Gessiens boivent l'eau des Suisses...

    Imprimer

    Samedi dernier a eu lieu à Founex l'inauguration d'une nouvelle installation de traitement de l'eau potable. Cette réalisation aurait probablement passé inaperçue si elle n'avait été le fait conjoint de la Suisse et de la France. A la suite de divers problèmes techniques, la Commune de Divonne s'était retrouvée avec de vilaines petites bêtes dans ses conduites d'eau potable. Certains habitants avaient dûs être hospitalisés.

    A la suite de cet accident, la commune a été sommée de trouver d'autres solutions pour approvisionner la ville en eau potable, certaine souces n'étant plus exploitables.

    Ce qui fut dit fut fait. Après une longue concertation et des négociations, la communauté de communes du pays de Gex et le SITSE (Services Industriels de Terre-Sainte et Environs) ont réalisé une installation qui permettra, notamment, de fournir de l'eau potable, pompée dans le lac Léman (à moins qu'il ne soit encore de Genève à cet endroit-là !), aux habitants de Divonne. Les sources divonnaises "sérieuses" continueront quant à elles d'être exploitées.

    Quand on voit ce qui se passe à Genève avec les frontaliers - à l'origine de tous les maux de la République selon certains partis - il est heureux de constater qu'une concertation bien comprise permet de trouver des solutions profitables à toute une région.

    On pourrait dire, en somme, que cette réalisation est un juste retour des choses. Quand Nyon s'appelait encore Noviodunum, il existait un aqueduc - donc certains tronçons sont connus - qui amenait de l'eau depuis Divonne jusqu'à Nyon,...ou quand les Romains buvaient l'eau des Gaulois !

     

    Lien permanent Catégories : France, Genève, Suisse, Vaud 0 commentaire
  • CEVA ? Non CEVA pas !...

    Imprimer

    Une fois, c'est le tracé qui n'est pas bon ; une autre fois, ce sont les coûts qui sont exorbitants ; Je suis (aussi) bernois, d'accord, et je peine à comprendre les motivations profondes des opposants au CEVA. Ce dont je suis sûr, en revanche, c'est qu'en cas de "non" dans les urnes, le projet sera enterré et je doute qu'on l'exhume jamais ! Et il n'y en aura pas d'autre !

    Et Genève restera ce qu'elle est depuis un bout de temps : une cité incapable de visions d'avenir à long terme ; incapable d'être d'accord sur un projet d'envergure ; incapable de voir la région autrement qu'en termes d'étrangers profiteurs ; incapable d'être capable en quelque sorte !

    Quand on veut être connu et reconnu à l'étranger, ce n'est pas en sabordant systématiquement des projets intéressants qu'on va se construire une réputation de ville internationale. Même la disparition d'un petit parking dans les alentours de l'OMC pose problème.

    Quand les organisations internationales auront quitté Genève - qui, comme chaucun le sait, est une ville coupe-gorge - quand les frontaliers, ces odieux profiteurs ne viendront plus polluer les rues avec leurs 4x4 ni "mobber" les pauvres Suisses incapables de se défendre autrement qu'en fermant la frontière, quand tout sera redevenu "comme avant" (avant quoi, on ne sait pas vraiment), alors le CEVA sera très certainement inutile

    Ainsi qu'on disait méchamment à propos du canton de Fribourg qu'il fallait le clôturer plutôt que de construire un nouvel hôpital psychiatrique, on pourra demander de clôturer le canton de Genève. Après tout, le village d'Astérix était lui aussi clôturé. Mais sait-on jamais, même dans ce cas il pourrait y avoir un référendum. Et pour la potion magique à Genève, faudra encore attendre un peu.

    Alors les corbeaux qui survolaient jadis le canton de Fribourg viendront sur Genève en volant sur le dos pour ne pas y voir la misère intellectuelle.

    O tempora, o mores !

    Lien permanent Catégories : France, Genève, Politique, Région 1 commentaire
  • Genevois, je vous envoie promener...

    Imprimer

    Puisque les Genevois semblent bouder la grande roue installée à la place Sturm, à côté de l'église russe (autre monument digne d'une visite) et bien je leur signale l'existence d'une petite balade du côté du Pays de Gex.

    En partant de Collonges, vous avisez la poste et pratiquement en face vous verrez un petit écriteau "sentier du fortin". Prenez-le. Environ 45 à 50 minutes plus tard vous arriverez à Fort-l'Ecluse après avoir parcouru un sentier parfois pentu - "en picane" comme diraient mes amis normands". De-ci de-là une trouée dans la forêt vous permettra d'avoir une vue spendide sur le Rhône et la réserve du Marais de l'Etournel bien connue des ornithologues et des gens qui simplement aiment les oiseaux.

    Arrivés au Fort, la vue n'est pas moins belle ; vous imaginerez peut-être les pertes du Rhône (Celles de la Valserine sont toujours visibles à Bellegarde et constituent aussi une promenade agréable). Depuis le haut du Fort. vous avez deux possibilités : soit vous descendez par l'escalier qui vous amènera à l'entrée du bas...mais vous devrez payer 5 euros pour descendre plus de...1000 marches ! Votre effort est mal récompensé. Vous pourrez aussi contourner le Fort et descendre à pied mais il vous en coûtera une bonne vingtaine de minutes supplémentaires. Depuis le bas du Fort, vous pourrez suivre le bord du Rhône et rejoindre l'itinéraire de grande randonnée qui vous ramènera à Collonges. Rien ne vous interdira alors de vous offrir une bonne bière !

    Si aucune des deux solutions ci-dessus ne vous convient, et bien c'est très simple : vous reprenez le chemin en sens inverse et 40 minutes plus tard, vous vous retrouvez à Collonges. Dans ce cas-là, la bière est également admise !P8090309.JPG

    Lien permanent Catégories : France, Genève 3 commentaires
  • Promenade franco-suisse

    Imprimer

    EXPO ORNEX BOSSY 26.7.09 001.jpg

    EXPO ORNEX BOSSY 26.7.09 002.jpg

    Je vous invite, pendant qu'il est encore temps, à faire une petite marche : vous vous rendez en France voisine, à Ornex (Pays de Gex, pour être précis). Derrière la Mairie, vous trouverez le départ d'une exposition "l'Art dans la Nature". Elle vous conduira d'Ornex à Collex-Bossy puis à Versonnex pour une balade de deux heures et demie environ. Vous y découvrirez des oeuvres - qui vous séduiront ou que vous détesterez - et, en revenant à Ornex, vous visiterez une magnifique exposition de girouettes anciennes et modernes. Cette balade durant laquelle vous passez d'un pays à l'autre vous fera découvrir un coin de Suisse et de France qui ne vous sont pas forcément familiers. Vous aurez plaisir à voir les bornes-frontière ; les enfants auront sûrement assez de malice pour mettre un pied en France et l'autre dans le canton de Genève !

    Mais hâtez-vous, l'expo se termine le 16 août.

     

    Lien permanent Catégories : France, Genève 0 commentaire
  • Une justice injuste ?

    Imprimer

    Le verdict du procès des assassins du jeune juif a donné lieu - comme il fallait s'y attendre - à un déchaînement de passions. Le verdict est trop doux.

    Je regrette que la justice - qui devrait, qui doit être rendue dans la sérénité - devienne une espèce de théâtre. Trop souvent, ce n'est plus la justice que l'on réclame, c'est la vengeance, c'est le lynchage.

    En outre je suis toujours attristé que des croyants puissent - à l'issue d'un procès - dire : "je ne lui/leur pardonnerai pas". Ca me fait mal de voir des gens refuser d'emprunter un chemin qui pourrait, un jour ou l'autre les mener au pardon et par conséquent à une sérénité retrouvée. C'est sans doute difficile - je n'y ai jamais été confronté - mais ne vaut-il pas la peine, au moins,  d'essayer ?

     

    Lien permanent Catégories : France 1 commentaire