08/03/2010

Ouf...

Après avoir présenté un numéro clownesque hier soir à la Télévision romande, Monsieur Stauffer retrouve les chemins de l'exclusion : comment ose-t-on proposer de former des apprentis sans papiers ? Comment est-il même possible d'y avoir pensé ?

Le président du MCG préfère s'acoquiner avec de douteux partenaires politiques à Neuchâtel et ailleurs en vue de former un MCR plutôt que de donner un coup de pouce à des jeunes, sans doute sans papiers (Où est le crime ?) mais à qui une formation pourrait ouvrir de nouvelles voies, ne serait-ce que celles d'un retour au pays. En fait le citoyen S. est prêt quand même à donner des coups, mais ailleurs dans l'anatomie des jeunes afin de les virer assez malproprement. On les tolère déjà au noir, si en plus il faut les former...

On ne saurait cependant prendre les propos du MCG à la rigolade. Le discours est assez nauséeux pour qu'on soit suffisamment vigilants : avec des gens comme cela au pouvoir, le Pays de Gex et la Haute Savoie ne seraient pas assez grands pour qu'on s'y réfugie tous.

01/03/2010

Même plus besoin de payer un timbre

Comme une bonne partie des Suisse résidant à l'étranger, je peux désormais voter électroniuqement...quand cela fonctionne. Pour la votation du 7 mars, j'ai pu exprimé mes choix - aussi bien sur le plan fédéral que cantonal - par un vote électronique qui comporte apparemment toutes les sécurités voulues. Comme je ne suis pas de la génération Internet, je trouve intéressant de pouvoir voter depuis chez soi. Cela évitera des ennuis à certain parlementaire qui voulant bien faire remplissait de sa main les bulletins d'autres personnes. Pour frauder, si fraude il y a eu, il faudra désormais être un "hacker" de première force...

18:56 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

15/02/2010

Un coup dans l'aile !

Alinghi a donc perdu. Ils ont bu la coupe jusq'à la lie. Et maintenant ils ont un coup dans l'aile. J'ignore s'ils ont, tout de même, bu du champagne. lls y auraient peut-être découvert où se trouvait la bulle.

Maintenant que les joujoux à 100 millions sont rentrés au port, peut-être pourra-t-on, de nouveau, parler de sport. Pour le plaisir du plus grand nombre et non pour l'ego surdimensionné de quelques-uns.

Les marins n'ont pas besoin d'avocats pour naviguer et ceux-là n'ont pas besoin de marins pour mettre les voiles...

 

22/01/2010

La ville à la campagne !

"Les villes devraient être construites à la campagne, l'air y est tellement plus pur." Alphonse Allais (1855 -1905)

Se souvenant probablement des propos de l'humoriste, les députés de la Ville de Genève, se sont soudain découvert une âme d'écolos pour décider de la fermeture totale ou partielle de 200 rues sur les 800 existantes. Ils se sont dit qu'il valait effectivement mieux que les voitures aillent rouler à la campagne, le CO2 serait ainsi plus également réparti. Et puis rendre la rue aux piétons est une idée extrêmement séduisante. Non seulement ceux-ci peuvent déambuler dans les rues sans craindre le pire sinon que la neige leur tombe sur la tête, mais encore obliger les chalands à porter leurs achats jusqu'au prochain parking d'échange après avoir acquitté le prix des transports publics.

Ce n'est pas l'idée qui n'est pas sérieuse, c'est la manière de nous la faire avaler. Lorsque la ville de Genève a "rénové" les Rues Basses pendant des années, personne n'a voulu enterré le tram si bien que les passants ne sont pas en sécurité. Que dire des enfants...Les autorités veulent rendre la ville aux citoyens ? En fermant les rues, en diminuant les places de parc, en augmentant les tarifs des transports publics et en implantant tous les centres commerciaux très en dehors de la cité. On pourrait résumer tout cela par la formule suivante : " j'habite en ville, je dors bien, c'est très calme !".

L'initiative qui vient de passer la rampe du Conseil municipal est un beau coup...dans l'eau. Elle a néanmoins le mérite de semer la confusion dans les esprits par son caractère bricolé et son absence totale de stratégie urbaine. Rendre des zones aux piétons est une bonne idée à condition qu'on ne laisse pas ceux venant de l'extérieur ... à l'extérieur. Si l'on veut une ville-musée, l'idée pourra se concrétiser sans problèmes. Si l'on veut une ville qui vit, il est urgent de demander l'avis des résidents ... et des autres.

Voyant qu'on ne peut construire la ville à la campagne, le Conseil municipal a décidé d'amener la campagne en ville. Il ne suffit pas d'installer des bacs à fleurs pour qu'une rue sans voiture soit réellement vivable !

15:18 Publié dans Genève | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

08/01/2010

Humilité

Mon Cher Muhammar,

J'ai appris, comme tout le monde ou presque, que ton fils Hannibal avait encore fait parler de lui à Londres durant la fête chrétienne de Noël. A ce qu'on dit, il aurait fracassé le nez de son épouse. Je ne connais pas bien le Coran, mais je peux imaginer qu'il n'existe pas beaucoup de versets préconisant ce genre de comportement.

A Genève, ton fils - toujours le même donc - a également exercé ses talents de boxeur sur ses employés de maison. Ca ne s'est pas bien terminé pour lui.

A Paris, il avait, paraît-il, roulé sur les Champs Elysées à une allure qui aurait mis le plus tolérant des pandores dans l'embarras.

Ah, j'oubliais Rome, je crois, ou ailleurs, je ne sais plus, où ton redoutable fiston s'est encore signalé à l'attention des autochtones et apparemment pas de la meilleure manière...

Pourtant, Muhammar, je suis convaincu que tu as inculqué à ton fils les manières qui siéent à son rang, c'est-à-dire les bonnes. Ah, quelle ingratitude. Les enfants - pas tous - sont d'une rare ingratitude. Ils n'écoutent pas leurs parents. Tu lui as pourant - j'en suis sûr - répété souvent qu'on ne frappait pas les plus faibles que soi, qu'une voiture - fut-elle la sienne - était un moyen de transport et non une arme de guerre ; enfin qu'une épouse n'était pas un punching ball. Et pour te remercier de tous ces bons conseils, que fait Hannibal ? Il s'en badigeonne le coquillard avec le grand pinceau de l'indifférence. Pire, il te provoque ! Et toi que fais-tu, qu'as-tu fait ? tu es tombé dans le panneau. Il t'a fait avalé des couleuvres grosses comme des boas.

Ne sachant plus que faire, tu as cru bon de t'en prendre à deux citoyens suisses que tu sais pourtant innocents ; et ça, ce n'est pas fait pour grandir la Libye et son "guide". M'est donc d'avis que le mieux que tu pourrais faire, c'est de relâcher mes deux compatriotes et de remonter les bretelles à ton petit Hannibal qui ne fait pas honneur à ta famille. Et en prime, donne-lui un grand coup de pied où je pense. Je ne suis pas pour les châtiments corporels, mais parfois ça soulage. Et ma foi, si Hannibal ne peut pas s'asseoir pendant quelques jours, il se souviendra que les bonnes manières sont le fondement d'une bonne conduite.

Je te salue, Muhammar.

08/12/2009

Les bistrots en danger ?

Ainsi donc, j'apprends que les cafetiers-restaurateurs digèrent mal l'interdiction de fumer dans leurs établissements. A mon avis, il n'est pas du tout certain que la désaffection du chaland soit due à un air moins pollué. Ont-il songé une minute que la qualité de leur cuisine pouvait être en cause et que cette dernière, liée à la hauteur des prix pouvait être rédhibitoire sur la fréquentation ?

Alors que le sommet de Copenhague vient de s'ouvrir et que tout le monde souhaite faire baisser les émissions de gaz à effet de serre dans des proportions gigantesques, je m'interroge sur la manière dont on y parviendra alors que certains fumeurs ne sont pas foutus de s'abstenir de fumer pendant qu'ils refont le monde un verre de rouge à la main ou qu'ils dégustent leur plat du jour...

Pour les gaz à effet de serre, on a encore du souci à se faire.

30/11/2009

Retard, problème technique ou...

Je vous demande pardon à toutes et à tous pour mon peuple, ce peuple Suisse qui n’a pas du tout réfléchi aujourd’hui.

Je suis Musulman d’origine Suisse et aujourd’hui, je suis blessé parce que ma nation m’a abandonné.

Mais je suis fier et heureux d’être Musulman car je sais qu’Allah, Lui, ne m’abandonnera jamais.

 

Ne soyez pas triste du résultat de cette votation ; cela n’en vaut pas la peine. Continuez à prier afin qu’Allah nous donne la victoire finale.

En réponse au texte ci-dessus de M. Mehdi Borgognon sur le blog de M. Ramadan, j'ai envoyé un commentaire qui n'a pas eu - semble-t-il - l'heur de plaire puisqu'il n'a pas été publié. Retard, problème technique ? Non, vous n'allez quand même pas me dire qu'il s'agit de ...

Comme je n'avais pas sauvegardé le texte, j'ai tenté de le reconstituer. Je vous le livre ci-dessous, après l'avoir envoyé encore une fois en guise de commentaire à M. Borgognon. Il n'engage que moi, évidemment !

 

Je remarque en outre que mon premier billet n'a pas été publié. Est-ce un simple retard ou était-il trop dérangeant ?

 

Je demandais à M. Mehdi Borgognon quel sens sens il donnait à la "victoire finale" et contre qui ?

 

Je disais aussi  qu'il était pratique de s'en référer à Allah, ce qui permettait d'escamoter toute discussion puisqu'Il avait toujours raison...

 

J'affirmais encore qu'en d'autres temps, l'Inquisition se prévalait du Dieu des Chrétiens pour qu'il lui donne - aussi - la victoire finale.

 

Je questionnais enfin M. Borgognon pour savoir s'il souhaitait rallumer les bûchers ?

 

Au préalable, moi qui ai voté contre l'initiative, je disais à Mehdi que par ses propos, il alllait presque me faire regretter mon vote.

 

Comme il s'agissait pour moi simplement de donner un avis, avis qu'apparemment on refuse de publier, et bien je vais le publier sur mon propre blog.

 

Bien cordialement à tous.

 

P.S.: Il eût été tellement facile de dire - pour faire écho à Allah - "Continuez à prier afin que Dieu nous donne la victoire finale."

Où nous mène ce genre de propos calamiteux ?

 

27/11/2009

Alea jacta est ?

Il est vendredi 27 novembre et il y belle lurette que j'ai envoyé mon bulletin de vote : j'ai voté contre l'initiative anti-minarets et j'ai exprimé ma préférence pour le CEVA. Pour ceux qui n'auraient pas encore accompli leur devoir électoral, ils disposent d'encore une quarantaine d'heures pour exprimer leur opinion, quelle qu'elle soit.

Ce soir je m'interroge aussi sur le taux d'abstention qui sera annoncé dès que les bureaux auront fermés : 40 % ? 50 % ? moins ? davantage ? Ainsi donc une cohorte de citoyens ne donneront pas leur avis sur des sujets qui pourtant les concernent. J'ai beau savoir que cette situation est endémique à Genève, je ne cesse de me poser la question relative à cette désaffection. Il est vrai que le triste spectacle offert par les pro et anti CEVA n'est sans doute pas de nature à encourager les tièdes à coller un timbre sur leur enveloppe de vote.

Il est aussi difficile d'accuser les étrangers, eux qui sont privés du droit de s'exprimer, alors qu'eux aussi ont des opinions. Tous les Genevois qui habitent dans le canton de Vaud sont aussi privés de donner leur avis à Genève, alors que, paradoxe, les Genevois de France peuvent voter pour ou contre le CEVA ! Je suis dans ce cas.

La démocratie ne s'use que si l'on ne s'en sert pas. Le slogan est un peu usé, lui aussi. Il illumine néanmoins assez bien le malaise qui s'insinue dans une population qui ne se retrouve pas dans ses élus qui eux donnent l'impression d'avoir confisqué le pouvoir, ou pire d'en être les dépositaires de droit divin...

Mesdames et Messieurs les politiciens, ce n'est pas parce que le peuple somnole qu'il vous donne un blanc-seing. N'attendez pas qu'il descende dans la rue alors qu'il se sera réveillé pour le caresser dans le sens du poil. Il pourrait bien, lui, vous prendre à rebrousse-poil.

Vous n'aurez rien gagné et la démocratie non plus. Vous êtes au service de vos électeurs. J'ai la désagréable impression que vous l'oubliez un peu trop souvent.

08/11/2009

Mais que fait l'école à Genève ?

Il faut féliciter la Tribune de Genève d'avoir permis la création des blogs. Il faut s'interroger sur la finalité de ceux-ci à la lecture de leurs contenus. Pour ma part, je regrette les propos qu'on y trouve trop souvent : injures, invectives, incivilités, etc. Les "blogueurs" n'ont-ils pas d'autres moyens que d'user du domaine de l'ordurier pour se défouler ? Quand je dis "blogueurs" je ne mets naturellement pas tout le monde dans le même panier. Ce qui me surprend, c'est que certains textes publiés dans les blogs ne le seraient très certainement pas dans le courrier des lecteurs de la Tribune de Genève. A-t-on le droit d'écrire n'importe quoi parce que l'on se cache derrière un pseudonyme ?

Il ne serait peut-être pas inutile que l'éditeur redéfinisse les règles du jeu non pas dans la direction d'une censure mais dans le respect des formes et par conséquent le respect des autres.

Pourquoi ai-je intitulé mon billet "Mais que fait l'école à Genève ?" ? Parce que je pense que le respect des autres commence très tôt et que l'école a son rôle à jouer. L'école à Genève serait peut-être aussi bien inspirée de renforcer l'instruction civique (En lui donnant un titre un peu moins rébarbatif !) parce qu'en période électorale - comme actuellement - l'incivilité et l'absence de conscience politique ne permet pas toujours (c'est un euphémisme) un débat qui peut être rude, certes, mais qui doit rester correct.

C'est peut-être parce que les débats politiques s'apparentent davantage aux combats de gladiateurs que l'on parle d'arène politque !

Quoi qu'il en soit j'aime bien le slogan "le respect, ça change la vie".

Bon dimanche à tout le monde.

07/11/2009

Fête de la Science

Du 16 au 22 novembre aura lieu la Fête de la science à l'Esplanade du Lac à Divonne-les-Bains ainsi qu'au Globe de la Science et de l'Innovation du CERN.

Cette manifestation est organisée conjointement par Euroscience-Léman et le CERN. Les partenaires sont l'Esplanade du Lac, l'Université de Genève, Le Club astronomique M51 et l'Université pour tous de Divonne et le Lycée International de Ferney-Voltaire.

Le Domaine de Divonne et la Communauté de Communes du Pays de Gex soutiennent cette manifestation.

Vous trouverez tous les renseignements nécessaires sur les sites

www.euroscience-leman.org

www.cern.ch

Il y aura notamment la possibilité de voir fonctionner un pendule de Foucault, instrument qui permet de montrer la rotation de la Terre. Le dimanche 22 novembre il y aura un petit rallye ouvert à tous.

Et puisqu'il est question d'astronomie, je me permets de rappeler l'existence du Chemin des Planètes de Divonne-les-Bains qui vient d'être revêtu de ses nouveaux panneaux. N'hésitez pas à y emmener vos enfants. C'est très instructif.

Pour quelques renseignements sur l'astronomie : www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr