11/07/2009

Avec Galilée, peut-être le plus grand...

Bon, c'est maintenant l'été depuis deux semaines, vous avez peut-être déjà les doigts de pied en éventail, allongé quelque part sur une plade au sud. Mais avez-vous pensé qu'en allant en Norvège par exemple, au delà du cercle polaire, vous pourriez profiter du Soleil 24 heures par jour pendant l'été ? D'accord il ne fait pas toujours beau "là-haut". Mais quand même le Soleil de minuit est un spectacle que vous n'oublieriez pas de sitôt...

Mais je m'égare. Je suis là pour vous poser des question et non pour vous donner des leçons. C'est donc d'Albert Einstein dont nous allons parler aujourd'hui. Savant d'exception à l'origine de la théorie de la relativité et dont la brièveté de la formule - E = Mc2 - est inversément proportionnelle à la difficulté de la comprendre.

Et bien non, la question du jour n'a aucune relation avec la relativité !

Einstein avait un "hobby", lequel ?

a) Il jouait au bridge

b) Il jouait du violon

c) Il jouait de la trompette

La réponse à la question de la semaine dernière : Fred Hoyle

Sans Fred Hoyle, pas de "big bang" ! En effet, c'est lui l'inventeur de cette expression que tout le monde connaît maintenant...Fred Hoyle s'était opposé à cette nouvelle théorie du big bang, lui qui pensait que nous vivions dans un univers stationnaire, à savoir que l'univers est bien en expansion, mais que sa densité demeure constante car de la matière se crée en permanence au coeur des étoiles. C'était en 1948. Né dans une famille modeste du Yorkshire, le jeune Fred a de la peine à se couler dans le moule d'une éducation britannique traditionnelle. Plutôt précoce, il fait des multiplications et à 4 ans il sait lire l'heure ! "Séchant" les cours Fred Hoyle va au cinéma et apprend à lire en regardant les textes au bas des films muets ! Mais c'est à 12 ans que sa vocation se dessine : au cours d'une sortie nocturne, il découvre les étoiles : il est, dit-il, davantage en contact avec le ciel qu'avec la Terre. Il entre à l'Emmanuel College de Cambridge. Il y rencontrera les plus grands de son époque : Eddington, Heisenberg, Bohr ; et puis il travaille avec Dirac. Hoyle est un homme qui n'a jamais hésité à sortir des sentiers battus. Il critique le comité Nobel qui attribue son prix de physique à Hewish pour la découverte des pulsars, alors que c'est son étudiante Jocelyn Bell qui a fait l'essentiel du travail. Enfin, tenté par l'aventure américaine, Hoyle séjournera 10 ans à l'observatoire Hale. Il reviendra à Cambridge, sera fait Lord par la reine d'Angleterre et prendra fait et cause pour la théorie de la panspermie. Mais aucun prix Nobel ne viendra jamais couronner cet esprit brillant, probablement trop turbulent pour en recevoir un...

04/07/2009

Explosion primordiale

Allo, c'est Jonas. Je me trouve dans les environs du Soleil et il fait rudement chaud. Mais je suis bien protégé. J'ai trouvé dans une grande surface du coin un lait solaire avec indice 380.

Ce samedi, je vous ai concocté une question sur laquelle vous risquez de sécher un peu. Non pas qu'elle soit difficile, mais elle est en quelque sorte "historique". Voyez plutôt :

Qui, par dérision et parce qu'il n'y croyait pas, a inventé le nom de "big-bang" ?

a) Edwin Hubble

b) Fred Hoyle

c) Werner Heisenberg

Réponse de la semaine dernière : Le Soleil, bien sûr. Mais rappelez-vous et rappelez surtout aux enfants qu'il est extrêmement dangereux de regarder le Soleil avec des jumelles ou tout autre instrument d'optique. Vous risquez d'y laisser irrémédiablement un oeil. Les plus âgés se souviennent peut-être d'avoir concentré les rayons du Soleil avec une loupe et fait brûler ainsi un papier carbone. Avec un oeil, le principe est le même, mais le papier carbone est remplacé par l'oeil...Adieu la rétine, bonjours les (gros) dégats.

27/06/2009

Attention danger !

Bon, ben me revoilà ! Je suis de retour. Vous n'avez pas vu que j'étais parti en vacances sur la galaxie voisine, M31 ou si vous préférez Andromède parce qu'avec un blog on peut "poster" ses messages par avance.

On dit souvent que M31 est notre galaxie-soeur. Elle n'est pas très loin : "seulement" 2,3 millions d'années-lumière. En km ? Vous voulez vraiment la distance en Km ? Heu.. Il suffit de multiplier 2,3 millions par 9460 milliards de km, soit la distance parcourue par la lumière en un an. Ma calculette refuse obstinément de me donner le résultat.

Ah, je vous rappelle quand même mon nom : Jonas, le voyageur du cosmos comme certains me surnomment. Aujourd'hui, j'ai une question de simple bon sens. Elle est plus particulièrement destinées aux enfants. Quoique...

 

Quelle étoile est dangereuse a regarder à l'oeil nu sans protection ?

a) Sirius

b) Altaïr

c) Le Soleil

Réponse à la question de la semaine dernière : Gibbeuse. Ce mot signifie "bossu". Donc une lune gibbeuse est une lune qui a dépassé le premier quartier et qui n'est pas encore pleine ou une lune pleine qui n'a pas encore atteint le dernier quartier. Les astrologues parlent - semble-t-il - de lune bossue.

24/06/2009

Et toi, mon petit...

Qu'est-ce que tu veux faire quand tu seras grand ? Et ben, mon grand-père, il m'a dit comme ça : "pourquoi t'essaies pas de faire comme Couchepin, deviens Conseiller fédéral". Pour pas lui faire de peine, je lui ai dis, oui, pourquoi pas. Donc j'ai bien travaillé à l'école "pour sortir par le haut". Ensuite j'ai commencé à m'intéresser à qui se faisait dans ma commune et je suis assez vite devenu maire à Piogre. Alors on a commencé à me dire : " Tu fais de la politique ?" J'ai répondu que non, je travaillais juste pour bien gérer l'argent de mes concitoyens et trouver des solutions à leurs problèmes. On est une bonne équipe à Piogre. Les débats sont parfois vifs mais les décisions sont toujours prises dans un esprit d'ouverture aux autres. Maire d'une commune, d'accord, mais Berne ? Et d'abord, est-ce que j'en ai les capacités ? Au fond y'a pas de raison, j'suis pas plus bête que les autres.

Alors , pour remplacer Couchepin, on m'a dit qu'il fallait être latin, radical - mais que PDC ça pourrait aller - que UDC c'est pas très bien vu parce que le national-populisme c'est de la géométrie variable et enfin que socialiste, c'est pas mal mais un poil dogmatique.

Y'a vraiment un noeud : ma mère est glaronaise et je parle le suisse allemand mais je suis né à Genève. Je suis pas inscrit dans un parti, alors quelqu'un m'a conseillé d'adhérer à celui de Mme Widmer-Schlumpf. Vous pensez que c'est une bonne idée ?

Pendant plusieurs nuit, j'ai pas bien dormi et finalement je me suis dit : "les mauvais cuisiniers du Conseil national sortiront à nouveau une mauvaise recette en septembre pour élire le successeur de Couchepin : le candidat doit être très cela, pas trop ceci, assez latin même s'il est suisse-allemand, pas trop à gauche et encore moins à droite, et puis surtout pas du centre, mais loin des extrêmes. Il n'y a qu'une chose qui n'intéresse pas grand monde : les compétences. Mais paraît que c'est relativement secondaire. D'ailleurs ceux qui entrent intelligents et compétents (y paraît que ça arrive), ils sortent avec des bilans mitigés ou désastreux selon leur appartenance.

Mais, m'a dit un des mes amis, en politique ce qui importe c'est de "parler vrai". De ne pas hésiter à utiliser des formules choc et fortes. Si dans un discours tu es capable - comme Sarkozy - d'envoyer des aphorismes comme "Casse-toi-pauvre con" ou comme notre (déjà) regretté Couchepin s'adressant à Alain Rebetez de la TSR avec un très sympathique "petit merdeux", alors il ne faut surtout pas hésiter.

On se réjouit déjà des "pensées" des Pelli, Darbellay et autres. La seule question importante que les Chambres devront débattre sera celle-ci : les formules-choc, c'est mieux en français, en allemand ou en italien ?

18:30 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

20/06/2009

Astronomie poétique !

Comment je m'appelle ? Jonas ! Non, je ne voyage pas en baleine (c'est un cousin lointain). Non moi, je me déplace en fusée. Au fait savez-vous combien de temps il faudrait pour aller sur le plus proche "soleil" du nôtre, à savoir l'étole Proxima du Centaure. située à 4,3 années-lumière ! Avec un véhicule spatial "volant" à 40.000 km/h., il faudrait plus de 100.000 ans pour y arriver. Je vous laisse faire le calcul pour le voyage de retour.

Ma question du jour n'est pas vraiment scientifique. Elle est du genre poétique. Voyez plutôt :

Quand la lune a dépassé le premier quartier, mais qu'elle n'est pas encore pleine, on dit qu'elle est :

a) Gibelotte

b) Giboyeuse

c) Gibbeuse

Réponse à la question de la semaine dernière : 248 ans. Pluton n'est plus considérée comme une planète. Elle a été déclassée en planète naine par l'UAI  (Union Astronomique Internationale) en 2006, lors de son assemblée à Prague. La plus petite planète de notre système solaire est donc maintenant Mercure.

13/06/2009

C'était une planète !

Vous allez encore entendre parler de moi ; probablement jusqu'à la fin de l'année. Et foi de Jonas, alors je ne vous poserai plus aucune question. En attendant, j'en ai encore en réserve.

Celle du jour ne fait pas vraiment appel au raisonnement. Seulement à la mémoire...ou à la chance.

Voici :

Pour faire une révolution autour du Soleil, la planète naine Pluton a besoin de ?

a) 48 ans

b) 148 ans

c) 248 ans

Réponse à la question de la semaine dernière : Un pulsar, bien entendu

06/06/2009

Neutrons et compagnie

Bonjour à tous. J'espère que vous m'entendez. Oui, c'est moi ! Comment ça qui ça ? Ben Jonas voyons. Non pas celui de la baleine. Lui c'est un cousin lointain. Moi je suis astronome et je me promène, en cette année mondiale de l'astronomie, dans l'espace intergalactique pour vous faire découvrir le milieu dans lequel nous vivons.

Aujourd'hui, je vous demande ceci :

Quel autre nom donne-t-on à une étoie à neutrons ?

a) Un pulsateur

b) Un pulsar

c) Une pulsation

Je vous avais prévenu, la semaine dernière c'était facile.

Réponse à la question de la semaine dernière : LHC (Large Hadron Collider), autrement dit le grand collisionneur de hadrons. Ceux qui ont répondu Lausanne Hockey Club seront sanctionnés.

03/06/2009

VENEZ OBSERVER LE SOLEIL !

Le dimanche 14 juin prochain - au bord du (petit) lac de Divonne-les-Bains - Les clubs d'astronomie M51 et Orion organisent une observation du Soleil.

Dès 14 heures et jusqu'à 17 heures environ, les curieux pourront venir mettre l'oeil dans les oculaires des téléscopes solaires. Ils pourront y voir le Soleil comme ils ne l'ont jamais vu et avec un peu de chance, observer des taches (même si l'astre de jour est plutôt "paresseux" ces temps !). La cerise sur le gâteau serait de pouvoir observer une protubérance.

Les deux clubs disposent des instruments nécessaires pour une observation absolument sans danger. Venez nombreux. En même temps vous pourrez vous promenez sur le chemin des planètes. Il y aura aussi une petite buvette à disposition.

Vous trouverez tous ces mordus d'astronomie sur la rive sud du lac, là où se trouve le Soleil du chemin des planètes. 50 mètres après la douane française de Chavannes-de-Bogis, vous tournez à droite.

30/05/2009

Encore plus fastoche que la semaine dernière !

Est-il bien nécessaire que je me présente aujourd'hui ? Qui dites-vous ? Oui, Jonas ! Si vous n'êtes pas en mesure de répondre à la question du jour, vous devez être de ceux qui font baisser les moyennes des études PISA à Genève... Bref, allons-y :

Le plus grand accélérateur de particules est à Genève. Comment s'appelle-t-il ?

a) ESA (European Space Agency

b) BBC (British Broadcasting Corporation)

c) LHC (Large Hadron collider)

Franchement, plus facile, je ne peux pas.

Réponse à la question de la semaine dernière : Appareil servant à provoquer des collisions de particules à très haute vitesse.

23/05/2009

Ne levez pas le pied

Bonjour à tous. C'est encore moi, Jonas. Vous savez, le savanturier (Ah, pardon, je crois que le terme est réservé à Bertrand Piccard). Donc Jonas, l'astronome (très amateur mais un peu éclairé). Je me suis promis de vous livrer chaque semaine une question relative à l'astronomie au sens large. Quand je vois tout ce qui va mal dans le monde, je me dis qu'on peut quand même bien se distraire un peu le samedi.

La question du jour sera donc pour les Genevois une question qui les conCERN !...

Qu'est-ce qu'un accélérateur de particules ?

a) Appareil servant à provoquer des collisions de particules à très haute vitesse

b) Appareil servant à accélérer la vitesse de la lumière

c) Appareil servant à dégager de l'énergie qui sera utilisée pour éclairer le ciel.

A vos neurones et attention à ne pas trop les accélérer !

Réponse à la question de la semaine dernière : Soleil visible dans certaines régions et à certaines périodes de l'année.