23/01/2010

Illustre, mais inconnu !...

Je poursuis la publication de portraits d'illustre inconnus ! Aujourd'hui, je vous propose de changer d'époque et d'aller à la rencontre d'un savant arabe. Son nom ?

AL-KHWARIZMI ou AL-KHÂREZMI (v. 780 - v. 840)

Al-Khwarizmi.jpgAbu Abdullah Muhammad Ibn Musa Al-Khwarizmi, né dans ce qui est aujourd'hui l'Ouzbékistan, au 9ème siècle (on n'a pas de date précise si ce n'est qu'il est mort, semble-t-il, en 840), est sans doute un des scientifiques qui ont le plus influencé l'histoire des sciences au Moyen-Âge.

Quand vous saurez que le mot algorithme vient de son nom et que le mot algèbre vient du titre de l'un de ses traités sur les mathématiques, vous vous direz qu'effectivement ce gars-là n'a pas chômé durant sa vie. En fait une bonne partie de la manière dont on écrit et symbolise une équation mathématique, et comment on la résout, vient de ses travaux.

Mais Al-Khwarizmi n'a pas été qu'un mathématicien, il a aussi participé à des travaux sur la géographie, comme le calcul du volume et de la circonférence de la Terre. Et enfin, c'était un très bon astronome. Il a publié des tables astronomiques qui ont été traduites en Europe et en Chine. Il s'est également intéressé à l'art des cadrans solaires et des astrolabes.

Voilà pour tous ceux qui pensent que la science contemporaine repose sur l'héritage et la pensée grecs : qu'ils se souviennent que quand ils écrivent 2*5=10, il font du Al-Khwarizmi et pas de l'Aristote...

 

 

 

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

16/01/2010

Illustre, mais inconnu !

La série commencée la semaine dernière se poursuit aujourd'hui par un bref portrait d'un illustre inconnu mais dont les apports - courronés par un prix Nobel - vont révolutionner l'industrie horlogère. Son nom ? Charles-Edouard Guillaume.

Charles-Edouard GUILLAUME : 1861 - 1938

guillaume.jpgIl est des noms que tout le monde connaît, il en est d'autres que tous ignorent ! Einstein appartient à la première catégorie. Guillaume à la deuxième...Il a pourtant été Prix Nobel de physique en 1920, excusez du peu. Natif de Fleurier dans le Jura suisse, Guillaume, issu d'une famille d'horlogers français qui avait fui la Révolution de 1789, est né en Suisse parce que son père, venant de Londres, s'y était établi avant lui ! A cette époque, le canton de Neuchâtel était en quelque sorte la Mecque de l'horlogerie. Mais le jeune Charles-Edouard décide de devenir physicien. Il fait ses classes à Neuchâtel puis à l'EPFZ de Zurich. Bientôt il retourne en France et devient employé au Bureau International des Poids et Mesures de Sèvres en 1883. Très vite Guillaume se penche sur la question de la dilatation et de la contraction des métaux dues à la chaleur et au froid. Chargé par le BIPM de trouver un alliage plus performant que celui du platine et de l'iridium, au demeurant fort coûteux, Guillaume va "plancher" pendant 5 ans et se dirige finalement vers un alliage de fer et de nickel : 36 % de nickel et le reste de fer. Résultat : pratiquement aucune dilatation. Guillaume affinera ses travaux en ajoutant d'autres métaux à son alliage (appelé Invar) et arrivera à un produit qui ne se dilate pas et dont l'élasticité est également invariable. Utilisé pour la fabrication des spiraux de montres, l'Invar révolutionnera l'industrie horlogère. Sans Guillaume, votre montre serait moins précise que le Soleil ! De nombreux produits n'existeraient peut-être pas sans l'apport majeur de Guillaume. Mais qui se soucie encore du spiral de sa montre ?...

 

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

09/01/2010

Illustre, mais inconnu

Dès ce samedi, je me permets de vous donner un bref portrait d'un savant qui d'une manière ou d'une autre, a marqué son époque. Le plus souvent inconnus du grand public, ces personnages ont traversé les décennies et les siècles dans la plus parfaite indifférence, à quelques exceptions près !

Ces portraits n'ont aucune prétention biographique ; juste, peut-être, le souhait que le lecteur cherche à en savoir davantage.

La série commence avec Fritz Zwicky, un Suisse qui n'est pas le dernier des manches !

 FRITZ ZWICKY 1898 - 1974

Zwicky Fritz.jpg

Cet astronome suisse, est né à Varna en Bulgarie. Il passe son enfance en Suisse, à Mollis, dans le canton de Glaris et entreprend des études au « Poly » de Zurich ou il obtient un doctorat en physique en 1922. Dès 1925 il se rendra au Etats-Unis et intégrera le « Caltech » (Californian Institute of Technology). Il y sera nommé professeur et y restera jusqu'en 1968. Il semble que cet homme soit connu à la fois pour ses travaux très pertinents sur les novae et les supernovae, les étoiles à neutrons, puis sa prédiction des trous noirs...mais aussi pour son caractère pour le moins difficile. Il traitait de « bâtards sphériques » ses collègues du Mont Wilson et on rapporte aussi qu’il était très dur avec ses étudiants. Il exprimait des idées parfois complètement farfelues et loufoques. Il proposa même de...déplacer le système solaire en bombardant le Soleil avec des particules...C’est aussi lui qui a pensé à l’existence d’une « matière sombre », mais il ne réussira pas à convaincre le monde scientifique d’alors. Oubliée pendant 40 ans, l’idée refera surface sans être qualifiée de farfelue. On lui doit aussi un catalogue de galaxies compactes qui ont conduit à la découverte de « surdensités » dans la distribution des galaxies montrant ainsi l’existence d’une organisation des amas en superamas.

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

19/12/2009

Bouquet final !

Réponse à la question de ce matin : c) Un vaste ensemble d’étoiles et de matière stellaire. La Voie Lactée est une galaxie spirale dans laquelle se trouve le système solaire. Elle mesure environ 100.000 années-lumière de diamètre et son épaisseur en son centre est d'environ 5000 années-lumière. Notre galaxcie contient environ 100 à 200 milliards d'étoiles, autrement dit de soleils. Et il existe de milliards de galaxies dans l'univers qui est en expansion. Mais l'Univers n'est pas contenu dans quelques chose d'autre. Il s'agrandit dans rien...Je vous le concède, ce n'est pas simple à imaginer ! Notre galaxie-soeur s'appelle Andromède et elle est située à plus de 2 millions d'années-lumière de la Voie Lactée. Cela signifie qu'il nous faudrait deux millions d'années en volant à 300.000km par seconde pour arriver jusqu'à elle !

Je ne suis pas en expert en astronomie, mais je peux vous dire que ce n'est pas demain la veille.

Voilà ! je souhaite à tous et à chacun d'excellentes fêtes de fin d'année et une très heureuse nouvelle année remplie de mille petits bonheurs qui donnent tout le sel à l'existence.

Merci de votre fidélité et au plaisir de vous revoir dans la galaxie.

Jonas - le vagabond de l'Univers et voyageur du cosmos.

P.S.: vous pouvez me retrouver avec des questions supplémentaires dans "Jonas et le Trou Noir". En cherchant un peu vous me retrouverez facilement.

12:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

La der de der !

Bonjour, c'est Jonas, le voyageur du cosmos. Je vous l'avais promis. Aujourd'hui je vous livre ma dernière question relative à l'astronomie. J'aimerais sincèrement remercier tous ceux et celles qui ont pris la peine de lire mes textes et de répondre aux questions. Je remercie également Anaxagore qui a bien voulu de moi sur son blog (Anaxagore, lui, c'était un vrai savant alors que moi je ne suis qu'un vagabond de l'Univers !)

Ainsi donc et pour finir cette Année Mondiale de l'Astronomie AMA09, je vous propose enfin la dernière question de ce quiz astronomique. Vous allez voir ce n'est pas terrible. Et même si vous ne savez pas, la chance peut vous accompagner !

Alors allons-y !

Qu’est-ce qu’une “galaxie” ?

 

a) Un groupe d’astéroïdes.
b) Une planète située en dehors du système solaire.
c) Un vaste ensemble d’étoiles et de matière stellaire.

 

Réponse à la question de la semaine dernière : b) Un nuage de gaz et de poussières interstellaires. Le composant principal est l'hydrogène. Ce sont des objets célestes qu'affectionnent particulièrement les astrophotographes, car les nébuleuses offrent une palette incroyable de formes et de couleurs avec parfois des figures en ombre chinoise comme par exemple la célèbre nébuleuse de la Tête de Cheval.

 

Qu'est-ce qu'une galaxie ? Vous le saurez aujourd'hui encore. Revenez ici-même à 12h. et vous aurez la réponse. Je ne vais pas vous faire patienter encore une semaine.

 

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

12/12/2009

Explosion !

Bonjour à toutes et à tous. Les fêtes de fin d'année approchent. Vous avez probablement déjà la tête dans les étoiles de Noël et les enfants orbitent dans la nébuleuse des cadeaux. Vous n'avez peut-être plus la tête à jouer les astronomes amateurs. A moins que vous ne vous accordiez les cinq minutes que demande la question du jour. Allez, un petit effort ; c'est promis, après Noël, je ne vous questionnerai plus. Je pense quiter la Voie Lactée et faire un petit tour sur M51, c'est la galaxie des Chiens de Chasse que l'on appelle Le Tourbillon. En fait il y a une grosse galaxie - M51 -  qui est en train de phagocyter une autre galaxie plus petite. Bon tout n'est pas fini et il faudra encore quelques millions d'années pour que le spectacle s'apaise.

En attendant voici l'avant-dernière colle de l'année 2009 - AMA09. A vous de jouer.

 

Qu’est-ce qu’une “nébuleuse” ?

 

a) Un astre mal connu.

b) Un nuage de gaz et de poussières interstellaires.

c) Un groupe de nuages terrestres de haute altitude.

 

Réponse à la question de la semaine dernière : c) une étoile massive qui explose. Une supernova est une étoile massive en fin d'évolution et qui explose. Elle se manifeste momentanément par un éclat extraordinaire que l'on peut probablement observer même en plein jour. Parfois en son centre se forme un pulsar - une petite étoile à neutrons qui tourne très rapidement sur elle-même. Les supernovae sont des phénomènes assez rares et on n'en recense pas plus de 2 ou 3 par siècle dans une galaxie. La dernière supernova observée est celle du Grand Nuage de Magellan, dénommée SN 1987 A (peu poétique !) d'une magnitude de 3.

 

D'accord tout cela est un peu compliqué, mais je suis sûr - pour ceux qui en ont envie - qu'ils trouveront en ligne quelques explications complémentaires.

Excellent week-end à tout le monde et à très bientôt.

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

08/12/2009

Les bistrots en danger ?

Ainsi donc, j'apprends que les cafetiers-restaurateurs digèrent mal l'interdiction de fumer dans leurs établissements. A mon avis, il n'est pas du tout certain que la désaffection du chaland soit due à un air moins pollué. Ont-il songé une minute que la qualité de leur cuisine pouvait être en cause et que cette dernière, liée à la hauteur des prix pouvait être rédhibitoire sur la fréquentation ?

Alors que le sommet de Copenhague vient de s'ouvrir et que tout le monde souhaite faire baisser les émissions de gaz à effet de serre dans des proportions gigantesques, je m'interroge sur la manière dont on y parviendra alors que certains fumeurs ne sont pas foutus de s'abstenir de fumer pendant qu'ils refont le monde un verre de rouge à la main ou qu'ils dégustent leur plat du jour...

Pour les gaz à effet de serre, on a encore du souci à se faire.

05/12/2009

Une super quoi, vous dites ?

Bonjour à tous les amateurs du ciel ! On approche lentement de la fin de notre périple astronomique. En tout ca, moi, je me suis bien amusé. J'aime croire que vous aussi, vous avez pris quelque plaisir à jouer avec moi. Pour les trois dernières semaines, je vous demanderai des définitions concernant le vocabulaire astronomique. Pour cette antépénultième question, c'est bref et clair :

 

Qu’est-ce qu’une “supernova” ?

 

a) Une sorte de météorite.
b) Une étoile jeune.
c) Une étoile massive qui explose.

 

Réponse à la question de la semaine dernière : c) 4,5 milliards d'années. Par comparaison, l'être humain le plus vieux qui a été découvert doit avoir dans les 7 millions d'années. Ce qui en d'autres termes signifie que l'humain est apparu sur la Terre vers 23h59 si l'on admet que lâge de la Terre est de 24h. Les dinosaures nous ont largement devancés mais ils ont aussi disparu, sauf quelques spécimens que l'on retrouve parfois dans les hémicycles parlementaires...

Je vous retrouve encore pendant deux semaines après quoi je verrai bien la mission qui me sera confiée.

En avant toute pour la dernière ligne droite.

Jonas

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

28/11/2009

Finalement on n'est pas très vieux !

Houah ! Je reviens de Pluton. Et bien je peux vous dire que de là-bas, le Soleil ne paraît pas bien grand. Pensez donc, le Soleil est à 150 millions de km de notre Terre, soit une Unité Astronomique. Il est à 6 milliards de km de Pluton, soit une distance 40 fois supérieure. Vous pouvez imaginez la température qui règne sur cette planète naine de 2300 km de diamètre.

 

Puisque qu'on est dans les chiffres, restons-y ! Aujourd'hui je vous demande de déterminer un âge. Voyez plutôt :

 

Quel est l’âge approximatif de la Terre ?

 

a) 4,5 millions d’années.
b) 450 millions d’années.
c) 4,5 milliards d’années. 

 

Réponse à la question de la semaine dernière : c) 15 millions de degrés. Tchac d'un côté, Tchac de l'autre pour les steaks. A. Giroud et J. Estèbe diront que la viande rouge se mange saignante et que tchac tchac c'est encore trop long. Bon d'accord, mais je rappelle quand même que ma spécialité c'est l'espace et l'astronomie.

 

A sa surface, le Soleil s'est nettement refroidi : il n'y a plus "que" 5500 degrés.

 

Bon, avec ces histoires de températures, je commence à avoir chaud. Je vais prendre une douche. Permettez que je m'éclipse un moment (pardon pour ce mauvais jeu de mots).

 

Excellent week-end et bonne semaine.

Jonas

 

 

 

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |

21/11/2009

Zut, j'ai déjà donné la réponse

Salut à toutes et tous. Après la Lune, je suis allé faire un tour vers Saturne. Ces dernies temps les anneaux n'étaient pas très bien visibles. Non pas qu'ils aient disparu ou qu'ils se soient désagrégés dans le vide interstellaire. Non, simplement depuis la Terre, on voyait les anneaux par la tranche ; un peu comme si vous regardez un CD par la tranche. C'est évidemment dommage pour les observateurs, le spectacle n'est pas aussi beau que d'habitude. Mais rassurez-vous, tout va redevenir "normal".

 

Pour la question de la semaine, je me rends compte que j'ai déjà donné la réponse ! Si vous allez voir les chroniques antérieures, vous pourrez répondre sans hésiter. C'est aussi une manière de vérifier si vous avez retenu ce que vous avez lu...

 

Quelle est la température au centre du Soleil ?

 

a) Environ 1 million de degrés.

b) Environ 5 millions de degrés.
c) Environ 15 millions de degrés.

 

Réponse à la question de la semaine dernière : b) la magnitude. La magnitude est un chiffre qui donne une idée de l'éclat apparent d'un astre. Plus le chiffre est grand, moins l'astre est visible. Dans le classsement qui a été opéré, l'oeil humain est capable de discerner un astre jusqu'à la magnitude 6. Il faut savoir que la magnitude peut aussi avoir des valeurs négatives. La Lune, par exemple, a une magnitude apparente de -12 et Vénus de -4,6. Quant au Soleil il est en quelque sorte hors concours avec une magnitude apparente de - 26,7

D'accord, toutes ces notions ne sont peut-être pas indispensables à votre activité quotidienne. Mais, bon, on m'a toujours dit que la curiosité était un défaut que quand elle était malsaine. Ce qui n'est manifestement pas le cas ici !

Bon je vous quitte. Je vais vers Pluton pour étudier deux ou trois détails. Vous a-t-on déjà dit qu'il lui fallait 248 de nos années pour faire un tour du Soleil ?

Excellent dimanche et très bon début de semaine.

Jonas, le voyageur du cosmos.

 

08:00 Publié dans Science | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook |