29/01/2011

Vive la pub !

Y a-t-il encore des publicitaires dans les agences ? Je me pose la question car deux "pubs" télévisées on retenu récemment mon attention : la première émane de Swisscom qui matraque le télespectateur pour leur vendre "les milliers de films sur pression d'une touche". Le texte final dit en substance à la fin de la présentation : "Tout y est, et plus encore...". Depuis je n'arrête pas de m'interroger sur ce que peut bien contenir le "plus encore" dès lors que tout y est déjà...

Changeons de registre et arrêtons-nous aux "arts ménagers". La respectable société Schulthess, bien connue dans le secteur des machines à laver le linge nous abreuve depuis quelques temps avec un spot ou une jeune femme - téléphone à la main - passe devant un bébé qui lève les yeux vers elle. tout en disant : "je pourrais la regarder pendant des heures". Bien sûr elle parle de son bébé ! Et bien vous avez tout faux ! Il s'agit simplement de sa machine à laver Schulthess, bien sûr. Schulthess parce que vous lavez bien...Quant au bébé. on ne sait pas comment il l'avale. De travers, sans doute.

06/11/2010

De grâce, pas jusqu'à 20h.

Il est 18h15 je sors du travail… alors que ma journée a été stressante, me voilà encore dans un état d’angoisse… vais-je réussir à faire mes courses avant que les commerces ferment ? je monte dans ma voiture… il est 18h20… le trafique genevois est dense et les travaux sur la routes sont nombreux… mon temps se restreint. Mon téléphone bip des e-mail… et une seule question trotte dans ma tête, vais je réussir a faire mes courses ?

Ainsi commence le billet de Mme Ornella Grillet, favorable à l'ouverture plus tardive des commerces à Genève.

Personnellement, je vois le texte de cette manière :

Il est 18h.15, je ne suis pas encore sorti(e) du travail et ma journée a été stressante. Comme presque chaque soir, j'ai dû appeler ma voisine pour qu'elle prenne en charge mes enfants (Mon mari travaille selon la méthode des trois huit). Les clients m'en ont fait voir de toutes les couleurs aujourd'hui...et ce n'est pas fini ! Jusqu'à 20h., je vais devoir subir les gens stressés. Ce n'est pas une vie ! En rentrant, il va falloir vite faire réviser les devoirs de mon aîné. Le cadet sera déjà couché et il dormira. Et avec ces horaires démentiels, le salaire n'a évidemment pas suivi. Et vous allez voir - certains politiciens en parlent déjà - il est déjà question d'ouvrir les commerces le dimanche matin.

Pour ces raisons plus qu'évidentes, je voterai non à l'ouverture prolongée des commerces à Genève. Comme Mme Ornella Grillet, je m'intéresse à la politique, mais je ne suis membre d'aucun parti. En plus je m'intéresse aux gens, ils sont plus importants que la politique...