09/11/2015

9 novembre 1932 : plus jamais ça...

J'ai eu la naïveté de croire qu'en ce jour anniversaire, la presse se ferait l'écho, même modestement, des événements qui ont secoué Genève en 1932. On dirait que l'armée qui tire sur les civils et tue 13 civils n'est qu'un épisode dont l'intérêt est limité. Même, semble-t-il, le GSSA ne réagit pas à la fusillade ! C'est dire si la tragique boucherie du 9.11.1932 n'intéresse plus grand monde. Enseigne-t-on dans les écoles genevoises ce qui s'est passé ce jour-là ?

En érigeant un mini-mémorial sur la plaine de Plainpalais, on a probablement cru que cela suffisait à s'affranchir de la nécessité de se souvenir justement. 

Plus jamais ça ? Franchement, j'aimerais bien y croire. Je reste néanmoins avec mes doutes et mes interrogations.

04/11/2015

cholestérol et cardiopathies : une arnaque ?

Depuis de très nombreuses années le monde médical se félicite de l'arrivée des statines sur le marché de la santé dont le but premier est de faire baisser le taux de cholestérol dans le sang, cholestérol qui est (ou serait ?) à l'origine des maladies cardiovasculaires. 

La communauté médicale, dans son ensemble, se félicite de cette prouesse pharmaceutique qui a permis - et permet encore - de sauver d'innombrables vies grâce à l'action des statines qui ont - ou auraient - un effet protecteur évident sur les pathologies coronariennes par leur effet notoire et notable sur les taux de cholestérol dans le sang. Tout va bien. Les entreprises pharmaceutiques ont fait leur beurre avec l'excès de graisse consommée, et partant du cholestérol, des citoyens. Sauf que...

Sauf que des voix de plus en plus nombreuses - qualifiées de dissidentes - s'élèvent contre ce qu'elles appellent un scandale de santé publique, pire encore que celui du Médiator dont la justice française vient pourtant d’admettre sa dangerosité. Du côté américain, on est guère plus amènes. L'arnaque aux statines est pire que celle de B. Madoff qui, lui, n'a endommagé "que" le portefeuille de ses clients alors que les statines s'attaquent à la santé des citoyens.

Il est évidemment difficile, pour le citoyen lambda, de se déterminer sur les effets bénéfiques ou nocifs des statines, contraint qu'il est de s'en remettre à l'avis de son médecin.  Que l'on soit pour ou contre, personne ne semble contester des effets secondaires loin d'être anodins. Les voix dissidentes sont souvent des cardiologues qui constatent que la baisse des taux de cholestérol n'a aucun effet notable sur le coeur et les artères. La liste des arguments anti-statines s'allonge très régulièrement alors que les arguments positifs ne seraient que financiers...

Il est à relever que la consommation  de statines a crû dans des proportions énormes depuis leur lancement vers la fin des années 1980 sans que l'on constate - d'après la littérature existante - une diminution proportionnelle des accidents cardio-vasculaires. Logiquement, il devrait y avoir une corrélation.

A l'évidence, il ne fait pas bon se trouver du "mauvais côté" des statines, car la doxa supporte mal les voix discordantes. Un médecin cardiologue - Michel de Lorgeril - a lancé récemment en France une pétition qui a recueilli à ce jour environ 300.000 signatures, ce qui paraît peu en regard des consommateurs français de statines au nombre d'environ 7 millions.

Ce toubib ne serait-il donc qu'un empêcheur de gagner de l'argent en rond. Il est chercheur au CNRS, donc probablement aussi compétent que les "pro" qui affirment - peut-être - l’innocuité de la molécule un peu rapidement.

En fait, la pétition ne demande pas - à ce jour - l'arrêt des statines. Non. Juste la possibilité de mener des études cliniques sérieuses et indépendantes du lobby pharmaceutique. Exercice qui ne doit évidemment pas plaire aux pharma dans la mesure où des résultats négatifs et scientifiquement documentés tueraient probablement la poule aux oeufs d'or.

En parler avec son médecin traitant est probablement le meilleur moyen de savoir dans quel camp il se trouve et s'il est capable d'entendre son patient autrement qu'avec condescendance et mépris pour ceux qui l'aurait aiguillé sur le mauvais chemin...

 

25/09/2015

Calme plat

Je viens de recevoir - comme Suisse de l'étranger - mon matériel pour les élections fédérales. Entre les slogans partisans d'une rare indigence intellectuelle et le silence assourdissant des candidats qui n'ont à peu près rien à proposer, je m'interroge sur la nécessité d'établir un bulletin de vote.

Pris en tenaille entre mon droit et mon devoir de voter et mon incapacité à choisir onze noms issus du brouhaha silencieux de la campagne genevoise, j'ignore encore qui figurera sur mon bulletin. Il faudra pourtant bien que je m'y attelle car la démocratie - dit-on - ne s'use que si l'on ne s'en sert pas.

Tout cela m'ennuie un peu car la cuisine électorale - un peu indigeste - semble consister surtout à faire ingurgiter à l'électeur des recettes nouvelles. Mais quand l'assiette arrive sur la table, ce n'est pas vraiment ce qu'on attendait. Et même si le peuple a toujours raison (Encore un slogan), ajouter du sel et du poivre sur l'assiette servie va juste permettre de masquer une catastrophe culinaire...

Faut-il pour autant se mettre au régime ? Sûrement pas ! On pourrait envisager un changement de cuisinier ? A condition de changer un peu les recettes.

 

 

11/09/2015

Dérision ou réalisme politique ?

A vous de choisir

crise réfugiés.jpg

03/09/2015

Petite balade du dimanche après-midi

L'été va se terminer et l'automne, bien que propice aux torées dans le Jura n'exclut évidemment pas l'art et la culture.

Si vous ne voulez pas aller loin, je suggère une promenade à Mijoux dans la Valserine. Ce paisible village offre un "sentier des Arts" qui n'a pas la prétention de concurrencer le Louvre, mais qui offre, à flanc de montagne, une série de sculptures dont certaines sont fort intéressantes. Le sentier parle aussi de botanique et permet d'enrichir un peu son vocabulaire en la matière.

Pour ceux qui n'apprécient pas la pierre et la sculpture, il est loisible de visiter le musée des pierres fines situé au centre du village. Saviez-vous enfin qu'il existe également une tisanerie et que le maître des lieux est un connaisseur doublé d'un scientifique hors-pair. Il paraît qu'on vient de loin pour ses conseils et ses mélanges. Il a une solution à (presque) tous les problèmes !IMG_2242.JPGIMG_2247.JPGIMG_2248.JPGIMG_2246.JPGIMG_2249.JPG

30/08/2015

Quand on frise le code (bis)

Je ne comprends décidément pas pourquoi certains blogueurs se permettent soit de ne pas ouvrir les commentaires soit de censurer ceux qui ne leur plaisent pas tout en invoquant la liberté d’expression !

Peur d'avoir à argumenter ? Ou incapacité à argumenter ?

M. Laurent Leisi, auteur du blog "résistant citoyen" vient de me censurer parce que j’ai eu le malheur, semble-t-il, de poster le commentaire suivant en complément de son long article relatif à Coudenhove-Kalergi :

"En éliminant d’abord la démocratie, à savoir le pouvoir du peuple, et ensuite le peuple lui-même avec le métissage, les Blancs devaient être remplacés par une race métissée facile à dominer."

Qui voudra bien m'expliquer en quoi une race métissée (sic) serait plus facile à dominer que la race blanche.
En réalité l'affirmation essaie de nous faire croire que le métissage issu du blanc et d'autres couleurs ne peut être à terme que fatal à la couleur blanche.

Il paraît que dans les années trente ce genre de discours a fait fureur. Avec les résultats que l'on sait. 

 

29/08/2015

Quand on frise le code

En parcourant sans but précis les blogs je tombe par hasard sur celui de M. Laurent Leisi, conseiller municipal MCG de la ville de Genève.

Son commentaire et son "copier-coller" consacré à Coudenhove-Kalergi fait frémir. On peut avoir son avis sur l'iimigration dite de masse, on peut vouloir protéger son pays contre les hordes d'émigrés, on peut vouloir mettre les frontaliers dehors parce qu'ils prennent le travail des autochtones, mais a-t-on vraiment le droit d'écrire ou de cautionner ce qui suit :

En ces temps, il est plus que jamais nécessaire de réagir aux mensonges du Système, de réveiller l’esprit de rébellion chez les Européens. Il va falloir mettre sous les yeux de tous que l’intégration [de l’immigration de masse] équivaut à un génocide.

 

 

16/08/2015

L'amère, la mère, la Maire ?...

Ces derniers jours, on lit et on entend des propos relatifs  à Mme Esther Alder, Maire de Genève. Peu importe le contenu car ce n'est, en l'occurrence, pas l'essentiel !

Moi qui ne suis pas un admirateur sans limite de la féminisation des noms de professions et de fonctions je suis conforté dans mon opinion par ce que je lis, mais surtout par ce que j'entends.

Lire, déjà, la Maire, ne me fait pas sauter de joie, mais l'entendre à la radio suivi d'un nom de famille me navre totalement. Essayez, vous verrez : La Maire Esther Alder... Vous entendez ? Personnellement je n'arrive pas à entendre autre chose que "la mère Esther Alder" qui frôle la muflerie sauf peut-être quand on parle de la mère Michel... 

Il suffirait d'un faux pas, d'une maladresse de cette honorable élue pour qu'elle devienne aussitôt l'amère Esther Alder...

15/08/2015

A quoi sert un blog ?

J'ai toujours pensé que les blogs se devaient d'être des lieux d'échange entre personnes partageant ou non les mêmes idées. C'est au fond ce qui permet de faire avancer les débats dans le respect de l'autre, ce qui hélas ! n'est pas toujours le cas...

Mais je m'interroge sur la "valeur" des blogs qui refusent les commentaires pour des raisons souvent peu claires ou jamais expliquées...ce qui permet toutes les interprétations possibles : peur de la "confrontation" des idées ? Manque d'arguments ? Ego démesuré ? Que sais-je encore ?

Il est encore plus étonnant de constater que ce sont souvent des journalistes qui refusent les commentaires. Ne seraient-ils pas sûrs de leurs sources ou, plus simplement, n'aiment-ils pas être contredits ?

Il convient de savoir si un blog est un lieu où l'on pénètre "sur invitation" ou s'il s'agit d'une agora au sein de laquelle chacun est libre de s'exprimer...à condition d'y mettre les formes !

 

31/07/2015

Championnat d'Europe à Divonne-les-Bains !

IMG_2576.JPG

Photo014.jpg

Dès aujourd'hui et jusqu'à dimanche, la ville et la commune de Divonne-les-Bains accueillent les 16èmes championnat d'Europe de "Dragon Boat" sur son lac qui a fêté il n'y a pas si longtemps que cela son 50ème anniversaire.

Le "Dragon Boat" est - on peut s'en douter - originaire de Chine, ce qui en fait un des sports les plus pratiqués au monde. Ce qui ne veut pas encore dire que cette pratique soit connue dans le mon entier. La preuve ? Aucun bateau suisse ne participe à ces joutes sportives, pour autant d'ailleurs qu'il en existe l'ombre d'un en territoire helvétique...

De très nombreux pays participent à cette manifestation : Allemagne, Angleterre, France, Italie, Hongrie, Ukraine, Russie et d'autres dont j'ai oublié les noms. Qu'ils veuillent bien m'en excuser.

Une occasion unique de venir découvrir une discipline d'équipes qui nécessite un bon coup de pagaie...et si possible en mesure car selon les catégories, chaque bateau - orné d'une tête de dragon - compte jusqu'à 20 pagailleurs.

Une bonne occasion aussi de découvrir le sentier des planètes sur la rive sud du lac créé par le Club d'astronomie de la ville il y a quelques années.

Un détail enfin qui a son importance : le spectacle est entièrement gratuit !