05/05/2016

Mercure passe devant le Soleil !

Lac de Divonne 

Chemin des planètes, immédiatement à droite après la douane française !

9 mai 2016

mercury_transit_01_credit-ESA-NASA-SOHO.gif

Lire la suite

28/12/2013

Pétillant !...

Ce marin je tombe un peu par hasard sur l'émission "Tout un plat" de Daniel Fazan - grand gastronome devant l'Eternel - qui avait invité un certain Pierre Mandry qui est apparemment un peu clown, un peu vigneron et un peu des tas d'autres choses !

Ce monsieur a donc créé un vin champagnisé à partir de raisins noirs qui ne peut pas s'intituler "champagne". Il semble en avoir tous les airs et toutes les caractéristiques mais n'a pas droit à l'appellation, les Champenois étant très jaloux de leurs bulles.

Moi qui ne bois pratiquement jamais de champagne, ces histoires de blancs de blancs, blancs de noirs et autres noirs de noirs m'ont spontanément inspiré un "de bleu de bleu" si cher à la TdG...

 

P.S.: ce M. Mandry pratique, officie à Founex à une encablure et demie de Genève.

01/12/2011

Quand on cherche du travail, on en trouve...

Ce matin, en sortant d'un supermarché de Plan-les-Ouates, je suis hélé par un vendeur du "sans abri" ; il arbore son badge de vendeur officiel. Je m'approche et j'engage la conversation. D'où venez-vous ? De Roumanie. Je suis parti il y a plus de 20 ans. J'ai travaillé en Allemagne puis un peu en France et je suis maintenant à Genève. Mais faire la manche et autres activités de ce genre ne m'intéressent pas. Mais vous savez, avant Noël, c'est difficile de trouver du travail. Je lui demande si les gens sont interpelés par son sort. La réponse ? Ni oui, ni non. De l'indifférence, peut-être ?

Quelques paroles supplémentaires échangées, l'homme me dit : "vous savez, quand on cherche du travail, on en trouve...Je suis plutôt ébranlé par cette déclaration. Quand je pense qu'une bonne Suissesse m'avait déclaré sans broncher lors d'un entretien d'embauche : "J'habite sur la rive droite et vous me proposez quelque chose sur la rive gauche. Ce n'est pas possible.

J'espère que l'homme rencontré retouvera un emploi. Il le mérite.

 

 

23/06/2011

L'euro à la baisse : une aubaine ?

La baisse de l'euro n'est pas considérée par tout le monde de la même manière. Il y a d'un côté les consommateurs qui se réjouissent des prix français et qui remplissent leurs paniers à provision à qui mieux mieux. Qui leur en ferait le reproche ? Quand les salaires sont modestes, tous les moyens sont bons pour réduire les dépenses. Il est d'ailleurs assez surprenant que les consommateurs achetant en France voisine soient montrés du doigt alors que les entreprises qui délocalisent à qui mieux mieux également ne font que défendre leurs intérêts et ceux - lesquels ? - des collaborateurs qu'ils n'auront pas été obligés de licencier. Curieuse mathématique.

Et ce n'est pas tout. Maintenant que l'euro est au plus bas - vraiment ? - je crains avec effroi que certaines entreprises ne vont pas tarder à offrir des salaires suisses encore plus bas que d'habitude aux frontaliers - ceux qui traverseront les filets de la préférence nationale ! - sous prétexte que la faiblesse de l'euro compensera un salaire suisse exprimé dans un franc fort. Cqfd.

Quant à savoir ce que feront les mêmes patrons quand et si l'euro se relève...

08/10/2010

Planétarium

Il est communiqué aux amateurs du ciel qu'il reste des places dans le planétarium itinérant qui s'est arrêté cette semaine à Divonne-les-Bains.

Vous pouvez en profiter samedi à 11h., 14h.30, 15h.30 et 16h.30 et dimanche de même.

Au plaisir de vous y rencontrer.

PA070192.JPG

30/09/2010

L'Univers à Divonne

EMBARQUEMENT IMMEDIAT

Lire la suite

17/09/2010

Planétarium !

Si l'univers vous "branche" et que vous souhaitez le découvrir un peu, notez dans votre agenda la semaine du 4 au 10 octobre prochain

A Divonne-les-Bains, plus précisément à l'Esplanade du Lac, le Club astronomique M51 associé à la Médiathèque de la ville organise une semaine d'animations, avec notamment la venue d'un planétarium itinérant en provenance de Lyon.

On peut réserver sa ou ses places par courriel ou par téléphone après avoir consulté le programme ici : www.m51.asso.cc-pays-de-gex.fr  Vous trouverez un lien sur la page d'accueil.

Cette semaine est destinée aussi bien aux écoles qu'au grand public et les prix, presque symboliques, devraient encourager un maximum de curieux du ciel à se rendre à Divonne-les-Bains.

Vous êtes très cordialement invités à vous y rendre !

19/08/2009

CEVA ? Non CEVA pas !...

Une fois, c'est le tracé qui n'est pas bon ; une autre fois, ce sont les coûts qui sont exorbitants ; Je suis (aussi) bernois, d'accord, et je peine à comprendre les motivations profondes des opposants au CEVA. Ce dont je suis sûr, en revanche, c'est qu'en cas de "non" dans les urnes, le projet sera enterré et je doute qu'on l'exhume jamais ! Et il n'y en aura pas d'autre !

Et Genève restera ce qu'elle est depuis un bout de temps : une cité incapable de visions d'avenir à long terme ; incapable d'être d'accord sur un projet d'envergure ; incapable de voir la région autrement qu'en termes d'étrangers profiteurs ; incapable d'être capable en quelque sorte !

Quand on veut être connu et reconnu à l'étranger, ce n'est pas en sabordant systématiquement des projets intéressants qu'on va se construire une réputation de ville internationale. Même la disparition d'un petit parking dans les alentours de l'OMC pose problème.

Quand les organisations internationales auront quitté Genève - qui, comme chaucun le sait, est une ville coupe-gorge - quand les frontaliers, ces odieux profiteurs ne viendront plus polluer les rues avec leurs 4x4 ni "mobber" les pauvres Suisses incapables de se défendre autrement qu'en fermant la frontière, quand tout sera redevenu "comme avant" (avant quoi, on ne sait pas vraiment), alors le CEVA sera très certainement inutile

Ainsi qu'on disait méchamment à propos du canton de Fribourg qu'il fallait le clôturer plutôt que de construire un nouvel hôpital psychiatrique, on pourra demander de clôturer le canton de Genève. Après tout, le village d'Astérix était lui aussi clôturé. Mais sait-on jamais, même dans ce cas il pourrait y avoir un référendum. Et pour la potion magique à Genève, faudra encore attendre un peu.

Alors les corbeaux qui survolaient jadis le canton de Fribourg viendront sur Genève en volant sur le dos pour ne pas y voir la misère intellectuelle.

O tempora, o mores !